Bordeaux - ASSE (3-2) : Gasset pointe les responsables de la défaite

Jean-Louis Gasset, coach de l'ASSE
Par ALEXIS
Publié le 06 décembre 2018 à 09:02 | mis à jour le 06 décembre 2018 à 09:03
Résultats

Toujours pas de victoire à l’extérieur pour Jean-Louis Gasset et l’ASSE. Ils ont perdu à Bordeaux contre les Girondins (3-2), mercredi soir. Mais sur le penalty transformé par François Kamano, le coach des Verts estime qu’il n’y a pas faute de Willam Saliba, le défenseur de 17 ans qui avait remplacé Neven Subotic blessé par Stephane Ruffier (22e).

Gasset explique la défaite par les blessures de Subotic et Debuchy et le penalty accordé à Bordeaux.

Très remonté après la défaite de l’AS Saint-Étienne à Bordeaux lors de la 16e journée de Ligue 1, Jean-Louis Gasset a tenté d’expliquer ce qui n’a pas marché au sein de son équipe. Il note des faits de jeu défavorables, notamment les sorties sur blessure de Neven Subotic et Mathieu Debuchy en première période, mais également les décisions arbitrales contestables, surtout le penalty accordé aux Girondins pour le but du (2-1) de François Kamano.

« C’était une soirée cauchemardesque. On a perdu deux cadres défensifs, alors qu'il nous en manquait déjà deux (Loïc Perrin et Gabriel Silva blessés, ndlr). On a fini avec une défense très expérimentale formée d'un gamin de 17 ans (Saliba) et d'un attaquant, Kévin Monnet-Paquet, reconverti arrière droit », a souligné Gasset premièrement.

« M. Clément Turpin m'a dit qu'il jugeait que la main de William Saliba était volontaire. J'ai revu les images et je suis d'accord pour dire que son bras est décollé, mais on ne peut pas dire que c'était volontaire. C'est une décision dure à accepter », a fait remarquer le coach des Verts ensuite.

Après cette 4e défaite à l’extérieur, Sainté reçoit un OM moins bien en ce moment, dans son jardin du stade Geoffroy-Guichard, en clôture de la 17e journée de Ligue 1, dimanche (21h).

Facebook
Twitter
email
Whatsapp