FC Nantes - OM (3-2) : Halilhodzic loue la réaction des Canaris

Vahid Halilhodzic, coach du FC Nantes.

Vahid Halilhodzic avait grondé son équipe après la déculottée contre l’ASSE (3-0), la semaine dernière. Il avait dès lors demandé une réaction immédiate du FC Nantes contre l’OM un peu moins bien en ce moment. Et son message est bien passé, car les Canaris ont renoué avec la victoire contre les Phocéens (3-2), au stade de la Beaujoire, mercredi soir.

Vahid Halilhodzic, « c'est peut-être une revanche sur le match de Saint-Étienne ».

En plus de Vahid Halilhodzic qui avait exigé une réaction rapide du FC Nantes lors de la 16e journée de Ligue 1, face à une équipe de l’Olympique de Marseille mal en point en ce moment, Gabriel Boschilia avait carrément défié les Phocéens après la défaite contre l'AS Saint-Etienne.

« N’importe quel match est idéal pour débuter une nouvelle bonne série. Le prochain match qui arrive est contre Marseille donc c'est contre eux qu'on doit essayer de commencer une nouvelle série », avait déclaré le milieu offensif de Nantes, en conférence de presse d’avant-match.

Et le brésilien a tenu parole, puisque c’est lui qui a donné la victoire à son équipe (3-2, 63e). Une victoire dont se réjouit l’entraineur des Canaris.

« L’équipe a fait un bon match. La victoire est méritée. C'est peut-être une revanche sur le match de Saint-Étienne. J'ai apprécié, on a égalisé deux fois. Je remercie les joueurs et le groupe. Je pense que les spectateurs ont aussi apprécié le beau spectacle », a-t-il apprécié.

« On a fait un bon match... Tout le monde s'est battu. C'est un peu une victoire référence. J'ai demandé ça. Il faut ça pour grandir, avoir de l'ambition. Il faut maintenant continuer et ne pas se contenter de ça. Il faut refaire ce type de match à l'extérieur », a poursuivi Halilhodzic, avant de s’enflammer pour les trois buts marqués dans le jeu.

« Ce sont trois buts dans le jeu. On ne marque pas sur coup de pied arrêté. Je suis un ancien attaquant. Alors je suis très heureux quand mon équipe marque des buts. Mais le football moderne, c'est d'abord l'assise de travail, pour tout le monde. C'est la base », a-t-il exprimé pour finir.