ASSE : Recours à la VAR, Tony Chapron tente de répondre aux Verts

Tony Chapron, arbitre à la retraite.

L’ASSE s’est plaint de l’utilisation de la VAR en sa défaveur. Le club a demandé des explications dans un communiqué, sur le recours et le fonctionnement de cette technologie introduite en Ligue 1 cette saison. Tony Chapron a tenté de répondre au club ligérien en prenant des exemples bien ciblés.

Tony Chapron explique le fonctionnement à la VAR à l'ASSE.

Sur Canal+, Tony Chapron a tenté d’expliquer le fonctionnement de la VAR, en réponse aux interrogations du club sur l’usage, l’interprétation et le recours à cette Assistance Vidéo à l’Arbitrage

« Je crois que malheureusement, ils (les Stéphanois, ndlr) n’ont pas compris comment fonctionnait la VAR. D'ailleurs, dans leurs écrits, ils attestent qu'ils n'ont rien compris », a d’entrée souligné l’arbitre retraité, dans des propos sur la Chaîne de télé, rapportés par Evect.

« La première chose c'est, sur le match de Bordeaux : le joueur aurait pu être exclu. Saint-Étienne - Amiens, l'arbitre aurait pu regarder la vidéo (sur la faute de Bakaye Dibassy sur Robert Beric dans la surface de réparation, ndlr).

La main sur Rennes - Saint-Étienne (de Gabriel Silva, ndlr), c'est de l'interprétation, à savoir si c'est volontaire ou pas. Le penalty lors de Lyon-Saint-Etienne, il n'y avait pas forcément recours à la VAR », a noté Chapron, avant de répondre aux interrogations des Stéphanois.

« Dans quelle mesure on utiliser la VAR ? C'est quand il y a une erreur manifeste. Est-ce que là, ce sont des erreurs manifestes ? Non, c'est problématique, mais il va falloir s'y faire. Je l'avais dit dès le début, sur l'utilisation de la VAR, cela reste de l'interprétation.

Sur la main de Damien Da Silva (défenseur Rennais), si vous êtes stéphanois vous allez dire que oui, si vous êtes rennais vous allez dire que c'est involontaire », a-t-il poursuivi dans ses explications jugées peu convaincantes ou dont l’interprétation est également contestable.