RC Lens: Mehdi Tahrat fait une annonce surprenante sur sa personne

Mehdi Tahrat, défenseur central au RC Lens.

Mehdi Tahrat est arrivé au RC Lens en juillet dernier en provenance de l’Angers SCO. Depuis, le défenseur central de 28 ans est parvenu à figurer parmi les meilleurs joueurs de l’écurie du président Joseph Oughourlian. L’international algérien s’est exprimé sur le fait qu’il aurait pu exercer un autre métier au détriment du football.

Mehdi Tahrat : « J’envisageais de faire un master afin de devenir gestionnaire de fortune »

Mehdi Tahrat a disputé avec le RC Lens la totalité des 17 journées de Ligue 2. Le défenseur central de 28 ans a même inscrit 2 buts avec les Sang et Or. Et chose improbable, il se positionne comme le 3e meilleur buteur des Artésiens grâce à ces 2 réalisations. Devancé par l’attaquant Thierry Ambrose 2e avec 4 buts et Yannick Gomis 1er avec 8 réalisations.

Mais toute cette belle aventure aurait pu ne pas exister. Dans des propos relayés par France Football, Mehdi Tahrat a expliqué qu’il suivait des études en finances, tout en s’entraînant pour devenir un footballeur professionnel.

« Je n’ai pas eu la possibilité de faire de centre de formation. Alors, poussé par mon père, qui a travaillé à la BNP toute sa vie, je me suis concentré sur les études, en suivant un cursus de licence banque, assurance et finance. Je jouais à Sainte-Geneviève-des-Bois, en CFA (National 2) et, dans le même temps, j’étais en alternance au Crédit Coopératif, à Versailles. J’emportais avec moi mon sac de foot et, après le boulot, je partais à l’entraînement. Ça me faisait de grosses journées », a déclaré l’international algérien.

« À mon agence, j’avais une tutrice pour certains dossiers. J’envisageais de faire un master afin de devenir gestionnaire de fortune, mais j’ai arrêté avant de rendre mon mémoire, car Lille m’a repéré. J’ai tenté le coup. Je me disais que si ça ne marchait pas, rien ne m’empêchait de reprendre les cours. Aujourd’hui, c’est mon papa qui surveille mes finances. J’ai également une personne qui s’en occupe. Mais je conserve un regard dessus. Et on ne peut pas me raconter n’importe quoi sur le sujet », a-t-il ajouté.