OM : Valère Germain désavoue clairement ses partisans

Valère Germain ne sait pas si jouer à deux attaquants le rendrait plus efficace

Certains observateurs émettent l’idée que Valère Germain n’est pas efficace sur le front de l’attaque de l’Olympique de Marseille parce que Rudi Garcia le fait jouer seul. L’ancien Monégasque n’est pourtant pas sûr que la solution serait de jouer à deux.

Valère Germain ne voit pas la solution dans deux attaquants

Valère Germain est à la peine à la pointe de l’attaque de l’OM depuis le début de la saison (3 buts). Pourtant, il s’était montré beaucoup plus efficace avec l’OGC Nice puis l’AS Monaco. Pour certains observateurs, les difficultés du joueur sont imputables aux choix tactiques de Rudi Garcia qui le positionne seul en attaque. Autrement dit, le joueur de 28 ans ne sera vraiment efficace que si son entraîneur l’associe à un second attaquant. Une option dont Valère Germain lui-même doute fort de l’efficacité.

« Jouer avec Mitroglou ? C’est arrivé une fois, l’an dernier. Cette saison, c’est déjà arrivé sur des fins de match, comme à Nîmes. Est-ce que c’est dommage ? Je ne sais pas si c’est la solution. C’est au coach de voir ça. Il se dit peut-être qu’en nous mettant tous les deux sur le terrain, il n’a plus personne à faire rentrer derrière. Peut-être que ce serait une bonne solution. J’en ai discuté avec Mitro, et lui aussi a souvent évolué à deux attaquants dans sa carrière… Il n’a peut-être pas envie de mettre deux joueurs qui sont moins bien ensemble. C’est compliqué pour lui aussi », a-t-il expliqué.

En plus, Valère Germain craint que cette option avec deux attaquants n’oblige Rudi Garcia à se priver d’un des joueurs en forme du moment. « Et puis, ça veut dire mettre un mec en forme sur le banc, que ce soit Lucas (Ocampos), qui nous apporte sa grinta, Dim’ (Payet), qui est très à l’aise en numéro dix, ou Flo (Thauvin) », a-t-il prévenu dans La Provence avant de conclure : « On le fera peut-être sur des matches à domicile qui sont à notre portée. Le coach a toujours dit qu’il choisissait le système pour que l’OM gagne. »

C'est toujours risqué d'être plus royaliste que le roi lui-même...