OM - Mercato : Entraîneur ? Habib Beye pose sa condition à Eyraud

Habib Beye fera toujours des critiques objectives

Habib Beye ambitionne d’entraîner l’Olympique de Marseille un jour. Mais que Jacques-Henri Eyraud et son staff sachent qu’il ne leur fera jamais de courbettes pour accéder à ce poste.

Habib Beye ne fera jamais de courbettes pour avoir le poste d'entraîneur de l'OM

Habib est consultant de Canal+ depuis 2013. Il croit avoir réussi jusqu’ici la prouesse de n’avoir jamais fait de critiques qui n’aient pas été étayées.

« Je fais ce métier depuis 2013 et pas une fois je ne me suis censuré. Mais c’est toujours argumenté, ce n’est jamais de la critique gratuite », prétend-il avant d’indiquer : « Aucun joueur n’est jamais venu me voir pour me dire que ce que je disais sur lui n’était pas bien. J’ai entendu que Rudi Garcia n’avait pas été très content d’un truc que j’avais dit sur lui. S’il était venu me voir, on aurait discuté. Je ne me censurerai jamais et je ne ferai jamais de calculs en fonction de ce que je veux faire après. »

Entre 2003 et 2007, Habib Beye a défendu les couleurs de l’OM dont il a même été le capitaine. Il a échoué en finale de la Ligue Europa en 2004, puis de la coupe de France en 2006 et en 2007. Mais le charismatique défenseur qu’il était peut se consoler avec la coupe Intertoto remportée en 2005. De quoi forger forcément des liens très fort avec l’écurie phocéenne, même plusieurs années après son départ. Au pont qu’il ambitionne d’entraîner l’OM un jour.

Mais que les dirigeants marseillais ne s’y méprennent pas. L’actuel consultant qu’il est ne fera jamais de commentaires complaisants sur le club olympien pour amadouer les décideurs marseillais afin qu’ils lui confient le poste.

« Je ne serai jamais consensuel ou prêt à faire des courbettes devant qui que ce soit. La preuve : tout le monde sait que l’OM est mon club de coeur. Eh bien, le consultant qui a le plus critiqué l’OM à CANAL+, c’est moi. J’y ai joué quatre ans et je connais très bien le club, je suis légitime. Mon rêve ultime serait d’entraîner un jour Marseille. Mais hors de question de me renier pour obtenir un poste ici ou là », a prévenu le natif de Suresnes en région parisienne.