OM : Eyraud fait une déclaration à chaud après Andrézieux

Jacques-Henri Eyraud président de l’OM

L’Olympique de Marseille a été battu par l’ASF Andrézieux-Bouthéon (0-2) ce dimanche en 32es de finale de la coupe de France. Après avoir déclaré que la situation était suffisamment préoccupante pour nécessiter une réflexion collective, Jacques-Henri Eyraud a fait des joueurs les véritables responsables de cette défaite surprise.

Jacques-Henri Eyraud en appelle à une réflexion collective

L’OM (6e de Ligue 1) qui se fait éliminer par l’ASF Andrézieux-Bouthéon (D4 française) en 32es de finale de la coupe de France ! Pas besoin d’un dessin pour comprendre que la situation est très préoccupante. Et Jacques-Henri Eyraud le sait mieux que personne.

« Ce que j’ai vu ce soir était inadmissible. On dira que c’est le charme de la Coupe de France. Ça n’en a que le nom. C’est un cauchemar. On doit faire preuve d’autres valeurs, d’un peu de fierté, d’orgueil, ce que je n’ai pas vu », a d’abord pesté le dirigeant olympien en fin de rencontre.

Reste qu'il faut désormais se dépêcher de trouver les solutions aux maux de la formation provençale. Pour ce faire, le président marseillais réclame une réflexion commune.

« Prendre des décisions ? Je ne sais pas à quoi vous faites allusion ? On va faire ça tous ensemble. On va essayer de comprendre », a-t-il promis.

Jacques-Henri Eyraud charge les joueurs

Pour expliquer la défaite de son écurie face aux Andréziens, Jacques-Henri Eyraud s’est bien gardé de pointer Rudi Garcia. Comme ce dernier, le dirigeant marseillais a carrément chargé les joueurs.

« C’est vrai que ce groupe vit bien mais ce soir ça ne me suffit plus. C’est ce que je leur ai dit (aux joueurs, ndlr). Je veux qu’ils prennent le taureau par les cornes et qu’on oublie cette soirée par ce que je ne veux pas la revivre », a-t-il prévenu.

C’est vrai que ce n’est pas facile de s’en prendre à un entraîneur protégé par sa récente prolongation…