OM : Alonzo sort les deux causes de la baisse de régime de Mandanda

Steve Mandanda usé par les blessures et l’OM

Steve Mandanda n’est plus aussi performant qu’il l’avait été par le passé dans les cages de l’Olympique de Marseille. Pour Jérôme Alonzo, il faut chercher les raisons de ce déclin dans les blessures à répétition et l’usure mentale du gardien marseillais.

Steve Mandanda plombé par ses blessures à répétition

Steve Mandanda ne rassure plus depuis son retour de Crystal Palace à l’été 2017. Une baisse de régime que Jérôme Alonzo explique d’abord par les blessures à répétition dont le portier olympien a été victime.

« Steve est quelqu'un qui s'est blessé souvent récemment », a rappelé l’ancien gardien avant d’expliquer : « Depuis sa dernière blessure à Crystal Palace, il a encore fait des très bons matchs, mais dans cette régularité qui faisait sa force, j'ai senti, à ce retour de blessure-là, que la courbe s'inversait très légèrement déjà. C'est un gardien qui est moins félin, qui jaillissait très vite avant. Ce n'est pas que psychologique, c'est les cannes. J'ai l'impression qu'avec ces blessures-là, les cannes réagissent un petit peu moins bien aux exigences du très très haut niveau. C'est l'usure, on ne vieillit pas tous pareil. »

Steve Mandanda usé par l’OM

Jérôme Alonzo a également assuré que le fait d’avoir passé l’essentiel de sa carrière dans un club comme l’OM, où l’ambiance est toujours tendue, les supporters sont passionnés, a usé Steve Mandanda.

« Ce n'est pas impossible du tout, c'est quelqu'un qui a joué beaucoup de matchs toute sa carrière, qui a joué des saisons importantes, qui a joué surtout dans un club qui use. Marseille est un club qui use. Y évoluer en tant que gardien, en tant que capitaine, en tant que pilier, c'est très dur psychologiquement. Steve a relevé tous ces défis, il a été champion de France. L'usure psychologique naturelle, qu'on connaît tous à un moment donné, accélérée par le fait que tu joues à l'OM, est, pour moi, une cause possible », a estimé Jérôme Alonzo dans francefootball.