OM - AS Monaco : Ménès pointe le défaut commun aux deux clubs

Pierre Ménès estime q’un bon buteur aurait permis à l’OM ou à Monaco de l’emporter

L’Olympique de Marseille et l’AS Monaco ont fait 1-1 dimanche en clôture de la 20e journée de Ligue 1. Pour Pierre Ménès, si l’une ou l’autre des deux formations avait un bon buteur, elle remporterait le match.

Pierre Ménès regrette l’absence d’un buteur lors d’OM-ASM

Les Marseillais et les Monégasques se sont neutralisés 1-1, hier en conclusion de la 20e journée de Ligue 1. Pierre Ménès estime que le score n’aurait pas pu être le même si l’un ou l’autre des deux clubs avait eu un bon buteur.

« Les Marseillais n'ont pas évolué dans un climat aussi hostile qu'attendu. Sauf peut-être après le coup de sifflet final lorsqu'ils sont allés - assez courageusement il faut le dire - à la rencontre de leurs supporters. L'OM a ouvert le score sur un bon tir de Lopez sur lequel Benaglio est assez catastrophique mais a ensuite souffert de l'absence d'un avant-centre. Tout comme Monaco », a expliqué le célèbre journaliste sur son blog avant de conclure : « D'ailleurs, si l'une des deux équipes avait joué avec un bon avant-centre, je pense qu'elle aurait remporté ce match. »

Pour rappel, Rudi Garcia avait clairement choisi de jouer sans avant-centre, en laissant Kostas Mitroglou sur la touche et en ne faisant entrer Valère Germain qu’au bout du bout du temps additionnel. Quant à Thierry Henry, il peut encore regretter le manque d’efficacité de Golovin à la 51e minute.