Nîmes - FC Nantes (1-0): Halilhodzic muet, Rongier trouve une excuse

Valentin Rongier, capitaine du FC Nantes.

Vahid Halilhodzic n’est pas du tout content de son équipe battue par Nîmes Olympique au stade des Costières, à 10 contre 11. Le coach du FC Nantes a refusé de se prononcer à chaud sur la défaite contre le promu. Valentin Rongier, lui, a trouvé une excuse au 2e match perdu, après le derby contre Rennes.

Valentin Rongier explique la défaite du FC Nantes par l'expulsion de Coulibaly Kalifa.

Le FC Nantes avait été battu par le Stade Rennais lors du derby (0-1), au Stade de la Beaujoire, dimanche. Trois jours plus tard, l’équipe de Vahid Halilhodzic n’a pas été capable de réaction. Elle a encore été battue, cette fois par Nîmes Olympique lors de la 17e journée en retard de Ligue 1.

Et cette défaite n’est pas du tout du goût de l’entraineur des Canaris qui est « resté sans voix » selon L’Équipe. Néanmoins, le capitaine des Nantais a tenté d’expliquer leur match raté.

« On avait le match en main. C'est l'expulsion qui a fait basculer le match », a justifié Valentin Rongier. En effet, Kalifa Coulibaly avait été titularisé à la place du buteur du club, Emiliano Sala ménagé, car sur le point d’être transféré cet hiver. Et l’attaquant malien s’est fait expulser peu avant la pause suite à deux cartons jaunes cumulés.

Et c’est pendant que l’équipe de Coach Vahid était réduite à 10 en seconde période que les Crocodiles ont frappé, précisément par Sofiane Alakouch (1-0, 64e). Finalement entré en jeu à la place de René Krhin (72e), Sala n’a pu égaliser pour les Canaris qui concèdent ainsi leur deuxième défaite consécutive et chute à la 11e à la 13e place du classement de Ligue 1.