OM : Bonne nouvelle, McCourt dévoile son plan pour sortir de la crise

Frank McCourt propriétaire de l’OM
Par Loua Joel
Publié le 25 janvier 2019 à 11:46 | mis à jour le 25 janvier 2019 à 11:46
Résultats

L’Olympique de Marseille est dans le dur depuis le début de la saison. Pour Frank McCourt, le club marseillais sortira de cette situation si tout le monde s’implique et réfléchit ensemble aux solutions.

Frank McCourt prône la solidarité pour sortir de la crise

L’OM ne se porte pas du tout bien depuis le début de la saison. Rapidement éliminé de la Ligue Europa, de la coupe de la Ligue puis de la coupe de France, le club olympien produit en plus des résultats en dents de scie en Ligue 1.

C’est pourtant la seule compétition qu’il lui reste pour se qualifier en Ligue des champions, son grand et désormais unique objectif de la saison. Bref, l’OM est en crise, et ce n’est pas la laborieuse victoire contre les Caennais qui occultera cette réalité.

Frank McCourt est présent en France pour le sommet « Choose France ». Le propriétaire marseillais a profité de ce voyage d’affaires pour s’épancher sur l’actualité du club dont la crise est naturellement le sujet le plus brûlant.

L’homme d’affaires américain a reconnu que la première partie de saison de l’OM n’était effectivement pas réjouissante. « Les résultats ne sont pas ceux que l’on souhaite », a-t-il admis dans laprovence, même s’il a ajouté que « ça fait partie du sport ».

Le constat de la spirale infernale de l’OM établi, le tout est désormais de savoir comment en sortir. Pour certains observateurs et les supporters, il faut limoger Rudi Garcia et Jacques-Henri Eyraud, accusés d’être les principaux responsables de la situation inquiétante du club.

Un avis que Frank McCourt ne partage pas du tout. Pour le Bostonien, ce n’est qu'en faisant preuve de solidarité, des dirigeants aux joueurs en passant par les supporters, que l’OM sortira de la crise.

« L’essentiel est que tout le monde se focalise sur les problèmes et cherche des solutions », a précisé le milliardaire américain avant de conclure : « Nous sommes tous frustrés, croyez-moi ! »

On n'attend plus que le résultat de cette solution. Mais avant, il faudrait qu'elle soit appliqué...

Facebook
Twitter
email
Whatsapp