OM : Crise, les South Winners déclarent la guerre aux dirigeants

Les South Winners ne plus rien lâcher avant d’avoir obtenu la démission de Rudi Garcia

L’Olympique de Marseille n’est plus dans le dur que sur le plan sportif, mais également avec ses supporters, dont les South Winners, déterminés à aller jusqu’au bout pour la démission de Rudi Garcia, voire de Jacques-Henri Eyraud.

Les South Winners décidés à obtenir le départ de Rudi Garcia

Rien ne va plus pour Rudi Garcia, en difficulté avec l’OM depuis le début de la saison. Une crise de résultats aux conséquences de plus en plus fâcheuses et que l’entraîneur marseillais ne semble plus pouvoir gérer.

Après s’être accroché verbalement avec Stéphane Cassard, entraîneur des gardiens, le patron des leviers de commandes du banc phocéen s’est chamaillé avec Florian Thauvin suite à l’expulsion de ce dernier face au LOSC (1-2), vendredi en ouverture de la 22e journée de Ligue 1. Enfin, s’il n’a pas eu de prise de bec avec Luiz Gustavo, ce dernier n’a pas manqué de dire à Rudi Garcia qu’il ne souhaitait plus jouer les pompiers de service en défense centrale, au détriment du milieu de terrain, son poste de formation.

Mais ces frictions paraissent être des bisbilles comparées une autre situation que Rudi Garcia devrait désormais affronter : la colère des supporters agacés par les résultats de leur équipe et déterminés à obtenir la démission de la direction en général et la sienne en particulier. C’est bien ce qui a clairement expliqué Rachid Zeroual, représentant des South Winners.

« Si les gens ont envie que le club tombe en Ligue 2, c'est leur problème. En ce qui nous concerne, en tant que supporters, on a le droit de faire ce que l'on pense utile, et le résultat contre Lille résume tout. On a une équipe stérile, un vestiaire exécrable, un entraîneur qui ne voulait pas nous rencontrer, et même chose pour l'actionnaire. Par contre, on ne se gêne pas pour nous sanctionner doublement pour quelques fumigènes, ou augmenter le prix des billets. Les dirigeants se sont mis dans une forteresse et n'écoutent personne, à commencer par les supporters. Concernant le match de Lille, j'ai demandé au gars du virage de voter à main levée s'ils voulaient aller au-delà des 10 minutes de grève que nous avions décidé ou s'ils voulaient encourager. Seules dix personnes sur la totalité du groupe ont voulu chanter ! C'est ça la réalité, pas les réseaux sociaux », a expliqué le porte-parole des South Winners sur lephoceen avant de s’interoger : « Nous, comme tous les groupes, on veut la démission de Garcia. Les autres supporters aussi, mais il faudrait quand même encourager. Alors on fait comment pour le faire partir ? »

Rachid Zeroual semble avoir déjà trouvé la réponse…