OM - LOSC : Rolland Courbis met Mitroglou au pilori

Rolland Courbis pointe le jeu de Mitroglou contre son camp

Rolland Courbis n’a absolument rien compris au choix de Rudi Garcia de titulariser Kostas Mitroglou à la pointe de l’attaque lors du match entre l’Olympique de Marseille et le LOSC (1-2), vendredi en ouverture de la 22e journée de Ligue 1.

Rolland Courbis tient Mitroglou pour un joueur qui joue contre son propre camp

Rudi Garcia avait plusieurs attaquants à disposition : Valère Germain, Clinton Njie et même Mario Balotelli recruté deux jours auparavant, entré en cours de jeu et auteur du but marseillais. Mais l’entraîneur phocéen a préféré titulariser Kostas Mitroglou, plus résistant à la pression selon lui.

Un choix qui s’est pourtant avéré catastrophique et pour lequel Rolland n’a pas loupé Rudi Garcia, pas plus que le buteur grec non plus. Pour l’ancien entraîneur provençal, Kostas Mitroglou est finalement un joueur dont la présence est égale à l’absence du fait de sa participation fantomatique dans le jeu de l’OM, et plus particulièrement lors de l’opposition contre les Lillois. Pire, l’ancien du Benfica Lisbonne a joué carrément contre ses propres partenaires.

« Garcia est obligé de positiver. Après les goûts et les couleurs, ça se discute pas, paraît-il. Mais titulariser Mitroglou pour jouer à dix, d’entrée de match, sans qu’il y ait eu une expulsion… C’est quand même une situation bizarre. Il doit être sympa, ce garçon. Mais là on n’a pas besoin de quelqu’un de sympa, on a besoin de quelqu’un de talentueux, capable de faire peur aux adversaires et pas aux partenaires. Hier, il rate la possibilité d’avoir un penalty. On essaye de le bousculer, il veut à tout pris rester debout pour dire « non je ne veux pas qu’il y ait penalty ». Et après, au lieu de s’écarter, il reste devant le gardien en étant hors-jeu comme ça, ça annule le but de son coéquipier », a pesté Rolland Courbis sur RMC Sport avant de conclure : « En fait ils ont joué à dix contre douze. »

Rudi Garcia et Kostas Mitroglou apprécieront.