OM - LOSC (1-2) : Daniel Riolo assène ses quatre vérités

Daniel Riolo estime que le LOSC aurait pu battre l’OM plus sévèrement
Par Loua Joel
Publié le 28 janvier 2019 à 11:14 | mis à jour le 28 janvier 2019 à 11:14
Résultats

L’Olympique de Marseille a été battu par le LOSC (1-2) vendredi en ouverture de la 22e journée de Ligue 1. Daniel Riolo estime que le score aurait pu être plus lourd en faveur des Lillois face à des Marseillais, en proie à la colère de leurs supporters et très décevants. A l’excption de Mario Balotelli dont la vingtaine de minutes de jeu augure de bonnes choses.

Daniel Riolo évoque un score qui ne reflète pas la physionomie du jeu

Les supporters marseillais sont très remontés pour les mauvais résultats de leur club depuis le début de la saison. Daniel Riolo n’est pas surpris qu’ils aient manifesté ce mécontentement lors d’OM-LOSC. Un match où les joueurs de Rudi Garcia ont été transparents, et en plus devant Frank McCourt lui-même.

« Vendredi, comme attendu, la crise à l'OM s'est confirmée. Je dis "comme attendu", parce que franchement, Lille me semblait devoir l'emporter au Vélodrome. A dire vrai, le LOSC aurait pu faire encore plus mal à l'OM. Combien de situations, d'opportunités mal négociées ? Il faut dire que l'atmosphère générale n'a pas aidé à une concentration maximale. Ce match était tout sauf normal. Le boss du club, McCourt, a ainsi pu faire connaissance avec la colère des supporters de l'OM. Je ne sais pas si ça peut le rassurer, mais tous les présidents qui ont défilé au club ont connu ça. Il n'y a rien. L'équipe n'est pas cohérente. Les joueurs ne jouent pas ensemble. Lille n'avait aucun mal à casser les lignes », a expliqué le journaliste de RMC Sport.

Daniel Riolo optimiste pour Mario Balotelli

Mario Balotelli est entré en jeu pour les 20 dernières minutes. Pour Daniel Riolo, ce laps de temps a suffi à l’attaquant italien pour montrer de bien meilleures aptitudes que ne l’ont fait Kosats Mitroglou et Valère Germain en 2 ans.

« En 2 minutes, on a tout de suite vu qu'il ferait bien plus que Mitroglou et Germain en deux ans ! L'OM va forcément s'améliorer avec lui. Le tout est de savoir si ce n'est pas déjà trop tard... (...) A Marseille, il arrive "humainement frais" », a estimé le célèbre confrère avant de conclure : « Mais avant d'attendre que Balotelli sauve l'OM, il va tout de même falloir à un moment que Garcia mette son équipe en place et une idée de ce que chacun doit faire sur le terrain. Après 6 mois de compétition, il serait temps... »

Kostas Mitroglou et Valère Germain apprécieront.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp