FC Nantes: Des complications pour remonter l’avion d’ Emiliano Sala

Emiliano Sala mort dans l'accident de son avion le lundi 21 janvier.

L’avion transportant Emiliano Sala et son pilote David Ibbotson a été retrouvé dans le fond de la Manche, lundi, avec un corps à l’intérieur. Mais pour le remorquage, des moyens financiers et une procédure sont nécessaires selon le responsable de l’équipe privée de chercheurs, David Mearns.

David Mearns parle d'une opération onéreuse pour remonter l'avion d' Emilano Sala.

David Mearns, le patron de l’équipe de recherches engagée pour retrouver l’avion d’Emilinao Sala disparu dans la Manche le lundi 21 janvier dernier a donné des informations sur la suite de l’opération après avoir repéré l’appareil crashé en mer. Il apprend qu’il faut plus de moyens financiers pour remonter la carcasse de l’avion et le corps non encore identifié à l’intérieur.

Interrogé en exclusivement par L’Équipe, l’Anglo-Américain avoue que le remarquable est onéreux.

« C'est cher », a répondu Mearns, avant d’évoquer toute une procédure pour remonter l’appareil et le corps repéré.

« C’est une opération délicate, mais faisable. On a déjà récupéré des avions dans des eaux bien plus profondes (l'avion est à 67 m de profondeur). L'AAIB a une mission : c'est de déterminer les causes de l'accident. Elle n'inclut pas nécessairement la remontée de restes humains. Mais, dans ce cas, l'avion a été trouvé.

Vous devriez vous poser une question : pourquoi être impliqué dans ces recherches, localiser l'avion et ensuite décider de ne pas le récupérer ? Surtout quand il y a un corps. Si cet avion était tombé dans un champ, l'AAIB aurait été le chercher et l'aurait placé dans un hangar pour l'étudier. Ils auraient aussi récupéré les corps. Quelle est la différence entre un avion dans l'eau et un avion sur terre ? Ça coûte plus d'argent… », a-t-il indiqué.

Toutefois, l’océanographe a fini sur une note d’espoir, pour savoir si c'est Emiliano Sala ou Ibbotson qui est dans l'épave.

« Mais combien pèse l'argent dépensé face à ces deux familles ? Pour moi, ça n'a pas de sens de se lancer dans ces recherches, de réussir à retrouver l'avion, ce qui pourrait permettre de trouver des indices sur ce qui s'est passé, et d'abandonner. Je ne pense pas que ce soit juste de prendre cette responsabilité », a-t-il conclu.

Rappelons que les recherches ont été menées conjointement par l’équipe privée de David Mearns et la cellule d'enquête des accidents aériens (Air Accidents Investigation Branch ou AAIB).