OM : Rudi Garcia, la grosse colère de Jacques-Henri Eyraud

Jacques-Henri Eyraud pète un câble au sujet de Garcia

Jacques-Henri Eyraud n’est pas content, pas du tout alors, des mots employés dans les médias pour évoquer un éventuel limogeage de Rudi Garcia aux leviers de commandes du banc de l’OM.

Jacques-Henri Eyraud très remonté pour les mots utilisés par la presse au sujet de Garcia

Rudi Garcia pourrait s’en aller des commandes du banc de l’Olympique de Marseille en raison de ses mauvais résultats depuis le début de la saison. Un dossier que les médias traitent avec des mots qui portent à croire que l’entraîneur olympien a commis un crime et qui ne font pas du tout plaisir à Jacques-Henri Eyraud.

Un mécontentement que le président marseillais a exprimé en zone mixte après la rencontre en retard de la 18e journée de Ligue 1 entre l’Olympique de Marseille et les Girondins de Bordeaux (1-0).

« J’ai vu des choses qui m’ont choqué ces dernières heures. J’ai lu des mots « procès », « sursis »… », a en effet pesté le dirigeant phocéen avant de s’interroger : « Il a commis un crime, un délit ? »

Pour Jacques-Henri Eyraud, ces mots sont tout simplement choquants pour leur caractère excessif : « Ça m’a choqué, c’est tellement excessif d’employer ces mots-là. »

Des termes d’autant excessifs que tout le monde travaille d’arrache-pied pour sortir de la crise. « Tout le monde travaille dans le vestiaire, dans le club pour changer la dynamique », a assuré le dirigeant olympien.

Enfin, Jacques-Henri Eyraud appelle les médias à se maîtriser et souhaite qu’ils n’emploient plus ces mots. « J’aimerais qu’on sache garder raison et qu’on n’emploie pas ces mots », a-t-il conclu.

La réaction de la presse est attendue.