FC Nantes : Disparition d’ Emiliano Sala, fin des opérations en mer

Emiliano Sala disparu en mer le 21 janvier. Publié par ALEXIS le 07 février 2019 à 09:21

C’est fini pour les opérations dans la Manche sur la disparition d’ Emiliano Sala ! Le Bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) et la société privée Blue Water Recoveries de David Mearns, commise par la famille de l'attaquant du FC Nantes disparu, ont mis fin aux enquêtes. Cela, après avoir repêché un corps transporté sur l’île de Portland, afin de procéder à son identification.

Fin de l'opération des enquêteurs en mer sur la disparition d' Emiliano Sala.

Qu’il s’agisse du corps d’ Emiliano Sala ou celui du pilote de l’avion qui s’est crashé avec ce denier, notamment David Ibbotson, il ne sera plus question de retourner en mer pour rechercher qui que ce soit.

Il ne sera également plus question de remonter la carcasse de l’avion repéré à 67 mètres de profondeur et à 20 kilomètres au nord de Guernesey. Les tentatives pour la récupérer intacte ayant échoué, à cause des conditions météorologiques difficiles.

En effet, les chercheurs et enquêteurs pour l’avion disparu en mer depuis le 21 janvier ont décidé d’arrêter l’ensemble de l’opération comme l’a précisé l’AAIB dans son communiqué, après avoir remonté un corps qui est en passe d’être autopsié.

« Malheureusement, les tentatives de récupération de l'épave de l'avion ont été infructueuses avant que les mauvaises conditions météorologiques ne nous obligent à faire remonter le ROV (un robot sous-marin, ndlr) au navire.

Les prévisions météorologiques sont médiocres dans un avenir prévisible et la décision difficile a donc été prise de mettre fin à l'ensemble de l’opération », a appris le Bureau d'enquête britannique.

Les familles de Sala et d’Ibbotson qui ont été informés pour le corps récupéré pourraient ainsi faire le deuil de leur proche respectif, après la conclusion de l’autopsie en cours.

Quant aux conclusions de l’enquête sur l’accident, ils seront donnés plus tard.

« Nous prévoyons que notre prochaine mise à jour soit un rapport intermédiaire que nous envisageons de publier dans un délai d'un mois après l'accident », a indiqué l’AAIB.

Afficher les commentaires