PSG : Polémique, Riolo se joint à Pierre Ménès contre Aulas et OL

Daniel Riolo, journaliste sur RMC.

Daniel Riolo s’est invité tout seul dans la polémique sur la puissance financière du PSG pointée par Jean-Michel Aulas et relativisée par Pierre Ménès.

Daniel Riolo réplique à Aulas, « on va quand même continuer... ».

Si l’OL compte plusieurs points de retard sur le Paris Saint-Germain en championnat, ce n’est pas forcément parce que le budget du club de la capitale est supérieur à celui de Jean-Michel Aulas, avait répondu Pierre Ménès au patron du club rhodanien qui ne cesse de crier au loup dans la bergerie, relativement la puissance financière de Paris version qatarie.

« Le PSG, c’est 700 à 800M€ de budget. On ne va pas dire que l’on est le pays uniquement des gilets jaunes, mais un peu de décence devrait être ressentie par les instances et les politiques », avait confié le dirigeant de Lyon dans Le Progrès, avant le choc contre l’équipe de Nasser Al-Khelaïfi. Finalement, les Gones avaient battu les Parisiens (2-1) à Décines, le 3 février dernier, lors de la 23e journée du championnat.

« L’OL se retrouve donc à 19 points du PSG avec deux matchs de plus. Alors je veux bien que Jean-Michel Aulas nous rabâche les oreilles avec le budget du PSG. Mais ce n’est pas le budget du PSG qui fait que Lyon est virtuellement à 25 points de Paris aux deux tiers du championnat », avait répondu le journaliste sportif sur son blog.

Aulas avait ensuite contre-attaqué : « si Pierre (Ménès, ndlr) ne comprend pas pourquoi l’écart de budget de 1 à 4 ( PSG) ne déséquilibre pas la concurrence sportive il faut qu’il change de métier ».

Mais cette fois, c’est le plus grand détracteur du boss des Olympiens, notamment Daniel Riolo qui a répliqué dans un tweet.

« On est tellement à devoir changer de métier cher monsieur. Tous ceux qui ne comptent pas parmi vos courtisans. Mais on va quand même continuer. Tranquillement en essayant de faire au mieux.

En essayant de comprendre votre génie… Amen ! », a écrit le journaliste de RMC, volant ainsi au secours de son confrère de Canal+.