PSG : UEFA, Fair-Play Financier, la décision du TAS se confirme

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG.

Selon Solen Cherrier, journaliste au JDD, l’on se dirigerait vers une décision favorable au PSG du Tribunal Arbitral du Sport (TAS), dans le cadre de l’enquête relancée par la chambre de jugement de l’ICFC concernant le Fair-Play Financier de l’UEFA. Une tendance confirmée par une nouvelle source.

Fair-Play Financier : vers une issue positive pour le PSG.

Après plus d’un an d’enquête, le Paris Saint-Germain devrait obtenir gain de cause devant le Tribunal Arbitral du Sport et ne plus être inquiété par l’UEFA dans le cadre du Fair-Play Financier pour sa comptabilité passée. Ce vendredi, le club turc de Galatasaray, qui avait contesté devant ce même tribunal cette même réouverture d’enquête de la chambre de jugement de l’ICFC venant contredire la décision de la chambre d’instruction, a obtenu satisfaction dans le contentieux.

Nasser Al-Khelaïfi et le club de la capitale française devraient donc eux aussi bénéficier de la même décision et être définitivement libéré du harcèlement de l’UEFA. Toutefois, le quotidien L’Equipe explique que même si le TAS venait à donner raison au PSG, le club parisien ne serait pas pour autant sorti de l’ornière.

En effet, le journal sportif révèle que pour équilibrer ses comptes avec les transferts records de Neymar (222 M€) et Kylian (180 M€) à l’été 2017 et celui récent de Leandro Paredes (47 M€), les Parisiens vont devoir trouver « 150 M€ par an s'il n'y a pas de ventes conséquentes en fin de saison. »

Affaire à suivre donc…