FC Nantes : Hommage à Sala, la LFP s’explique pour les amendes.

L'hommage du FC Nantes à Emiliano Sala lors de la réception de l'ASSE. Publié par ALEXIS le 21 février 2019 à 15:28

Après avoir infligé deux amendes cumulées d’un montant total de 21 000 euros au FC Nantes, suite à l’hommage rendu à Emiliano Sala, son ex-buteur disparu dans le tragique accident de son avion, la LFP s’est expliqué sur sa décision.

La LFP précise que l'amende infligée au FC Nantes a été réduite.

La Commission de la LFP a infligé une amende de 16 500 au FC Nantes pour "usage d'engins pyrotechniques et jets d'objets" lors du match des Canaris contre l’ASSE (1-1), le 30 janvier dernier. Le club de la cité des Ducs avait pourtant rendu hommage à Emiliano Sala, son ex-buteur mort dans le crash de l’avion qui le transportait à Cardiff au pays de Galles où il s’était engagé avec la formation de la ville.

Le club de Ligue 1 endeuillé avait également écopé d’une deuxième amende de 4 500 euros pour les mêmes raisons, alors qu’il honorait encore la mémoire de l’avant-centre argentin disparu le 21 janvier dans la Manche, lors de la réception de Nîmes, le 10 février.

Suite à ces deux sanctions pécuniaires collées aux Canaris, des voix s’étaient élevées pour condamner la décision de la Ligue. Face à ces condamnations, elle a réagi via un communiqué pour justifier les sanctions.

« L’utilisation d'engins pyrotechniques dans les stades est interdite par la loi. Les engins pyrotechniques sont extrêmement dangereux (ils peuvent brûler jusqu'à 1.700 degrés) et provoquent chaque saison des blessures parfois très graves pour ceux qui les utilisent et les personnes à proximité », a rappelé l’institution.

« Après avoir entendu le FC Nantes, qui a déjà pris des mesures tangibles pour identifier les personnes qui ont allumé ces fumigènes, et apprécié le contexte particulier de la rencontre Nantes - Saint-Étienne, la commission de discipline de la LFP, qui agit en toute indépendance, a sanctionné le club d'une amende réduite par rapport au barème habituel », a-t-elle précisé ensuite.

Afficher les commentaires