FC Nantes : Cardiff City réagit à la plainte devant la FIFA.

Vincent Tan, propriétaire de Cardiff City qui doit au FC Nantes. Publié par ALEXIS le 01 mars 2019 à 11:50

La plainte du FC Nantes devant la FIFA contre Cardiff City a bel et bien été enregistrée. Cependant, le club gallois n’a pas l’intention de verser de sitôt la première tranche de l’indemnité de transfert d’Emiliano Sala au président Waldemar Kita. Les responsables s’en expliquent.

Cardiff au FC Nantes : « déterminer les faits autour de cette tragédie » d'abord.

Le FC Nantes s’en est remis à la FIFA pour forcer Cardiff City à lui verser les 6 M€ correspondant à la première partie de l’indemnité de transfert d’Emiliano Sala mort dans l’accident de son avion le lundi 21 janvier dernier.

L’instance suprême du football mondial confirme la plainte de l'équipe de Waldemar Kita. « Nous pouvons confirmer que nous avons reçu (mardi) soir une plainte du FC Nantes contre Cardiff en lien avec le transfert d’Emiliano Sala », a-t-elle reconnu dans Ouest-France, ajoutant qu’elle n’a « aucun autre commentaire à faire pour le moment ».

Malgré tout, les dirigeants gallois jouent la prolongation, dans l’attente de l’injonction de la FIFA qui va certainement leur forcer la main. Sinon, les Bluebirds ont décidé d'attendre les conclusions de l’enquête sur la tragique disparition de l’Argentin.

« Cardiff City reste engagé à assurer son honnêteté et sa responsabilité par rapport à l’accord convenu avec le FC Nantes, mais avant tout, les autorités compétentes doivent être autorisées à déterminer les faits autour de cette tragédie », ont-ils confié à l’AFP, justifiant ainsi leur position.

Le club de Vincent Tan doit verser au FC Nantes, un montant total 17 M€, correspondant à l'indemnité de transfert de l'ex-buteur des Canaris, mais en trois tranches.

Afficher les commentaires