OM : Ex-Monaco, Luc Sonor répond à Marc Fratani

Luc Sonor attend plus preuves de la part de Fratani Publié le 06 mars 2019 à 01:10

Marc Fratani accuse l’ancien président de l’Olympique de Marseille Bernard Tapie, d’avoir, entre autres, volé deux titres de champion de France à l’AS Monaco. Ancien monégasque concerné par la période incriminée, Luc Sonor sera vraiment soulagé si l’ancien collaborateur du tout aussi ancien boss marseillais sort les preuves de son accusation.

Luc Sonor attend les preuves de Marc Fratani

Bernrad Tapie usait de pratiques malhonnêtes pour assurer la domination de l’OM sur le football français du temps où il en était le président (1986-1994). L’ancien patron de la formation olympienne a usé, entre autres, de moyens délictueux pour priver l’AS Monaco de deux titres de champion de France au profit de son club.

C’est du moins ce que soutient désormais Marc Fratani qui a été un des plus proches collaborateurs de Bernard Tapie à la présidence de l’écurie phocéenne. Des accusations qui interpellent Luc Sonor rien qu’en sa qualité de joueur de l’AS Monaco pendant la période en question. L’ancien Monégasque estime ces accusations très gênantes pour tout le monde et souhaite que Marc Fratani en sorte les preuves pour soulager ceux qui le méritent.

« Honnêtement, ce ne sont pas des choses qu’on peut sentir. Ou alors j’ai été naïf, mais je n’ai rien vu chez mes coéquipiers de l'époque. Tout ça me met mal à l’aise, ça ne fait pas du mal qu’à Monaco, mais aussi aux joueurs marseillais qui doivent se demander s’ils ont vraiment gagné tel ou tel titre. La seule fois où on a vraiment eu un doute, c’était pour Valenciennes et ça s’est confirmé. J’espère que ce monsieur (Fratani) va vraiment dire quels matchs ont été achetés et quels sont les joueurs corrompus. Parfois il y a eu des suspicions, on se disait fait gaffe sur ce match… Mais on n’a jamais eu de preuve », a expliqué Luc Sonor ce mardi sur rmcsport avant de conclure : « C’est pour cela que j’attends aujourd’hui des preuves, des noms. Peut-être que j’ai des amis qui ont été mouillés dans cette affaire, j’ai envie de savoir. Je pourrais enfin me libérer de tout ça. »

Souhaitons que l’ancien défenseur monégasque (1986-1995) n’attende pas éternellement…

Par JOËL

Facebook
Twitter
email
Whatsapp