Manchester City : Fair-play financier, l’UEFA revient à la charge

Manchester City visé par l'UEFA

L’instance faitière du football européen a annoncé jeudi l’ouverture d’une enquête sur Manchester City. Il est reproché au club de bénéficier des largesses de son propriétaire qui financerait les sponsors des Citizens.

Manchester City pourrait manquer les prochaines compétitions européennes.

A quelques jours de son match retour contre Schalke en 8e de finale retour de Ligue des champions, Manchester City est à nouveau dans le collimateur de l’UEFA. L’instance suprême du football a annoncé jeudi l’ouverture d’une enquête pour « plusieurs violations présumées » des règles du fair-play financier (FPF) par Manchester City.

« L'enquête se concentrera sur plusieurs violations présumées du fair-play financier qui ont été rendues publiques récemment par différents médias », a indiqué l'UEFA dans un communiqué, précisant qu'elle ne ferait « aucun autre commentaire » sur ce dossier durant la phase d'instruction. Il est entre autres reproché au Cheikh Mansour, actuel propriétaire de City, d’avoir financé les sponsors de l’actuel leader de Premier League. Selon les Football Leaks, le patron des Citizens aurait apporté « la somme hallucinante 2,7 milliards d’euros » au club « grâce à son actionnaire et des contrats de sponsoring surévalués ».

Du côté de City, les dirigeants se réjouissent de l’ouverture de cette enquête. Pour eux, c’est l’occasion de mettre un terme aux spéculations qui entourent le financement du club. « Manchester City se félicite de l'ouverture formelle d'une enquête, que le club considère comme une opportunité de mettre fin aux spéculations nées d'un piratage informatique illégal et de la publication de courriels de City sortis de leur contexte », a réagi le club dans un communiqué.

Depuis l’acquisition de Manchester City par le Cheikh Mansour en 2008, le club fait souvent l’objet de plusieurs enquêtes liées au financement du club. Manchester City s'était déjà vu infliger une amende de 60 millions d'euros, dont 20 millions ferme, en 2014, pour avoir enfreint les règles du FPF. Le club avait aussi été condamné à ne pouvoir aligner que 21 joueurs en Ligue des champions la saison suivante, contre 25 en temps normal. Cette fois, City pourrait être privé de compétitions européennes pour les saisons à venir.