PSG : Supporters de l’OM, l’étrange explication de la Préfecture.

Les supporters de l’OM sont interdits de déplacement pour le Classico contre le PSG.

Les supporters de l’OM sont interdits de déplacement à l’occasion du Classico entre le PSG et l’OM, dimanche soir, au Parc des Princes. La Préfecture de Police de Paris a justifié les raisons qui ont motivé sa décision.

La Préfecture craint des moqueries des fans de l’OM après l’échec du PSG en C1.

Rudi Garcia et les siens se rendront au Parc des Princes sans leurs supporters pour les encourager face au Paris Saint-Germain. Comme le pressentait déjà le journal régional La Provence, la Préfecture de Police de Paris a pris la décision de ne pas autoriser les fans de l’Olympique de Marseille à effectuer le déplacement pour assister au second Classico de la saison.

Et si cette décision fait écho aux nombreux dérapages déjà constaté par le passé entre les groupes de supporters des deux équipes, la Préfecture de Police de Paris a évoqué une toute autre raison bien étonnante : le chambrage des supporters marseillais après l’élimination du PSG contre Manchester United.

« Considérant en outre que, à la suite de l’élimination de l’équipe du Paris Saint-Germain en Ligue des champions par celle de Manchester United FC, les ultras parisiens sont très remontés contre les joueurs du PSG; que, à cet égard, le dimanche 10 mars 2019 à l’occasion de la séance d’entraînement de l’équipe parisienne au Parc des Princes, près de 200 Ultras présents ont hué et insulté les joueurs à leur entrée sur le terrain, déployé une banderole ‘Ni valeur, ni honneur, on ne vous laissera pas humilier notre club de la sorte’, utilisé 3 engins pyrotechniques, allumé une centaine de fumigènes et jeté une vingtaine sur la pelouse, ainsi qu’une quinzaine de pétards; que certains ont tenté, en vain, de rentrer sur l’aire de jeu », a expliqué la Préfecture de Police dans l’arrêté relayé par RMC Sport.

« Que dans ce contexte de tensions ces derniers sont susceptibles d’avoir des comportements extrêmes contre les supporters marseillais qui ne manqueraient pas de se moquer d’eux, comme le laisse supposer les échanges sur les réseaux sociaux entre les deux groupes de supporters », précise ledit communiqué.

Les autorités craignent donc que les moqueries des fans de l’OM ne jettent de l’huile sur le feu, le Collectif Ultras Paris étant dans rouge de colère après le match contre les Red Devils.