Ex-Man United : Révélations sur la démission de Paul Scholes

Paul Scholes quitte déjà Oldham

L’ancien joueur de Manchester United Paul Scholes a annoncé jeudi sa démission en tant que coach d’Oldham, club de 5e division anglaise. Le Daily Mail indique que l’ancien milieu de terrain a supporté le club malgré des conditions loin d’être professionnelles.

Paul Scholes, « Je ne serai plus capable de travailler comme je le voulais ».

Trente-et-un jours après avoir signé à Oldham en 5e division anglaise, Paul Scholes a annoncé sa démission en tant qu’entraineur de ce club du nord-est de Manchester. L’ancien joueur de Manchester United a informé ses dirigeants jeudi de sa décision avec effet immédiat.

« C’est malheureusement devenu clair que je ne serai plus capable de travailler comme je le voulais et comme on me l’avait signifié avant de prendre cette fonction. J’espérais honorer au moins mon contrat de 18 mois de manager d’un club que j’ai soutenu toute ma vie. J’étais excité à l’idée d’occuper cette fonction. Je souhaite aux fans, aux joueurs et au staff le meilleur pour le reste de la saison et je resterai supporter du club », a écrit Scholes.

Les dirigeants d’Oldham ont marqué leur étonnement suite à la décision du coach, indiquant au passage qu’ils lui avaient donné toutes les garanties à Paul Scholes. Pour Abdallah Lemsagam, le propriétaire du club, l’ancien international anglais n’a pas voulu discuter avec les dirigeants pour « trouver des solutions ».

Pour le Daily Mail, les conditions de travail difficiles seraient à l’origine de la démission de Paul Scholes. Le tabloïd indique que le club croule sous le poids de nombreuses de dettes. Selon le journal, Oldham ne dispose pas d’un moyen de transport commode pour le déplacement de ses joueurs. De même, le club a plusieurs arriérés de factures de gaz et peine à payer celles liées aux tenues équipées de GPS. Outre cela, le Daily Mail affirme que le patron d’Oldham s’ingérait dans les compositions d’équipe en envoyant des mails pour dire qui devait être aligné sur la pelouse. Autant de raisons qui ont fini par faire craquer Scholes.