FC Nantes : Rongier peste contre l’absence de leur public à Reims

Valentin Rongier, capitaine du FC Nantes.

Valentin Rongier n’est pas du tout content de la décision du Ministère de l’Intérieur qui a interdit les supporters du FC Nantes à Reims en toute dernière minute, lors de la 29e journée de Ligue 1.

Rongier, « on a l'impression que les ultras sont des personnes dangereuses ».

Privé de ses supporters au stade Auguste Delaune, le FC Nantes battu par le Stade de Reims (1-0), dimanche. À la suite de l’entraineur des Canaris qui avait exprimé son mécontentent sur l’absence de leur public en Marne, Valentin Rongier a également levé le ton, condamnant ainsi la décision des autorités.

« On a l'impression que les ultras sont des personnes considérées comme dangereuses », a-t-il déclaré dans Ouest-France.

Vahid Halilhodzic et son équipe avaient pourtant décidé de rendre hommage au groupe de supporters, notamment La Brigade Loire, à l’occasion de son 20e anniversaire, autour du match à Reims.

« Le peu de choses que l'on a pu faire, c'était de leur rendre hommage ce soir (dimanche). On sait que c'était insuffisant, mais comme eux, on l'a appris (l’interdiction, ndlr) deux jours avant le match, donc on n'a pas eu le temps de s'organiser pour faire mieux », a regretté le capitaine des Nantais, avant de laisser un message aux autorités.

« J’espère que les instances concernées vont vite se remettre en question pour éviter que ce genre de stupidités se reproduise », a déclaré Rongier.

Coach Vahid avait également déploré l’interdiction des fans des Jaune et Vert au stade Auguste Delaune.

Ayant perdu le match contre les Rémois, dimanche, Halilhodzic a lancé cet appel : « on a besoin de nos supporters. Ils nous sont d'un grand soutien ».