FC Nantes: La Brigade Loire craque des fumigènes, Angers interpellé

Des supporters du FC Nantes auraient fait usage de fumigènes lors du match Angers - Amiens.

Interdits de déplacement à Reims par le Ministère de l’Intérieur, des supporters du FC Nantes notamment ceux de la Brigade Loire se sont déplacés à Angers, ville voisine de Nantes, pour y célébrer à leur façon, le 20e anniversaire de leur groupe. C’était samedi dernier (20h), lors de la réception d’Amiens SC. Du coup, la LFP a demandé des comptes à Angers SCO qui doit s’expliquer pour les fumigènes jetés sur l’aire de jeu et qui avait causé l’interruption momentanée de la rencontre.

La LFP demande des comptes à Angers SCO pour les fumigènes contre Amiens SC.

Alors qu’elle avait prévu de fêter ses 20 ans d’existence, autour du match Stade de Reims - FC Nantes (1-0) au stade Michel D’Ornano, dimanche dernier, La Brigade Loire et l’ensemble des supporters des Canaris se sont vus interdire le déplacement en Marne.

En effet, le Ministère de l’Intérieur a pris un arrêté publié vendredi, soit 48 heures avant le match, interdisant aux supporters des Jaune et Vert de faire le déplacement à Reims. Pris de court, la Brigade Loire, qui s'était organisé pour un déplacement encadré de près de 420 membres, avait exprimé son mécontentement.

Interdit à Reims, « une cinquantaine de membres se revendiquant de la Brigade ont donc soufflé les bougies à leur manière, samedi soir » selon L’Équipe.

« Ils se sont rendus au stade Raymond-Kopa d'Angers (à 90 kilomètres de Nantes) et se sont fait remarquer lors de la première période du match entre le SCO et Amiens (0-0), en lançant notamment dix fumigènes sur la pelouse, ce qui provoqua une interruption de la rencontre, puis en arborant une banderole volontairement provocatrice : « Qui paiera l'amende ? », a informé le quotidien de sport.

Après cet incident, la LFP aurait demandé des comptes à Angers. En tout cas, la source croit savoir que « le SCO devra s'expliquer après l'interruption causée par les supporters nantais lors d'Angers-Amiens », car c’est au club du Maine-et-Loire que la commission de discipline a formulé une « demande d'explication » pour engins pyrotechniques lancés sur le terrain, d’après le média.

Rendez-vous le 27 mars pour l’examen du dossier. Mais entre-temps, une procédure judiciaire aurait été ouverte contre des membres de la Brigade Loire.