PSG : Véronique Rabiot déshabille totalement Al-Khelaïfi et le club.

Véronique Rabiot, la mère d’Adrien, a sévèrement critiqué le PSG pour la situation de son fils.

Très remontée contre Nasser Al-Khelaïfi, Véronique Rabiot a décidé de se vider sur le PSG. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la mère et agent du milieu de terrain parisien, Adrien, n’y est pas allée de main morte pour cracher tout ce qu’elle a sur le coeur contre l’écurie formatrice de son fils de 23 ans.

Véronique Rabiot : « Adrien est prisonnier. Il est même otage du PSG. »

Dans un long entretien accordé au journal L’Equipe, Véronique Rabiot s’est prononcée sur la situation de son fils au Paris Saint-Germain. Suite à la mise à pied d'Adrien Rabiot par Nasser Al-Khelaïfi et la direction du club de la capitale pour faire payer au joueur sa décision de ne pas prolonger son contrat, qui expire le 30 juin prochain, sa représentante a décidé de mettre le paquet pour défendre son fils.

L’avocate française n'hésite pas à utiliser des termes comme prisonnier ou otage, et à s'en prendre aux dirigeants parisiens, pour expliquer ce que vit le milieu relayeur tricolore depuis le mois de décembre.

« Adrien est prisonnier. Il est même otage du PSG. Bientôt c’est au pain sec, à l’eau et au cachot ! Ce milieu est cruel… Je n’ai pas envie de faire pleurer dans les chaumières, ni de fragiliser encore plus Adrien en disant qu’il n’est pas bien. On s’attaque au versant humain », a lancé d’entrée Véronique avant de parler de la sortie en boîte de son fils au soir de l’élimination de ses coéquipiers en huitième de finale de Ligue des Champions face à Manchester United.

« Après, il y a cette sortie en boîte de nuit… Mais le PSG veut s’occuper aussi de la vie privée d’Adrien, alors qu’il n’en veut plus ! Il veut qu’il se mette en pyjama à 9 heures, avant le match, devant sa télé ? Adrien ne va pas se mettre à la poterie en attendant que ça se passe », ajoute-t-elle.

Elle s’en est également prise à Antero Henrique, directeur sportif parisien, qui n’a jamais fait venir un numéro 6 pour permettre à son fils de ne pas dépanner à ce poste.

« Henrique est arrivé. Il a dit qu’il voulait recruter un numéro 6. Il ne l’a jamais fait. Il n’a pas fait ce qu’il avait dit non plus pour qu’Adrien puisse jouer à son poste », a pesté maman Rabiot.

Une sortie qui pourrait faire réagir prochainement Antero Henrique.