Dijon - Mercato : Olivier Dall'Oglio glisse un tacle à Olivier Delcourt.

Olivier Dall'Oglio, ancien entraîneur de Dijon FCO.

Remercié en décembre dernier pour mauvais résultats, Olivier Dall'Oglio n’a pas encore digéré la décision du président de Dijon FCO, Olivier Delcourt. L’entraîneur français s’est confié longuement sur le sujet.

Olivier Dall'Oglio : « je n'ai pas tout compris. »

Dans une interview pour l'émission de Canal Plus « J+1 », Olivier Dall'Oglio raconte comment son limogeage de Dijon FCO lui a fait passer un « mois de janvier chaotique. » Licencié le 31 décembre dernier, après huit ans passés à Dijon, le technicien de 54 ans se remet à peine du traumatisme causé par un départ auquel il ne s'attendait pas. Surtout qu’Olivier Delcourt ne lui a jusqu’à présent pas expliqué les raisons de sa décision.

« Je me sens mieux parce que le mois de janvier a été un peu chaotique. J'ai été appelé par le président le dimanche soir, il m'a demandé de passer le voir... La surprise a été là, il avait décidé d'amener un choc psychologique au niveau de l'équipe et du club. Le choc, c'est moi qui l'ai absorbé. Il m'a demandé simplement de ne pas me présenter à l'entrainement le lendemain. C'est ça le plus difficile. Je suis arrivé le lendemain vers midi parce que j'avais la volonté de voir le staff et les joueurs », a déclaré l’ex-entraîneur du DFCO.

Poursuivant, il pointe Olivier Delcourt qui l’a poussé dehors sans aucune explication. « Dans les jours qui ont suivi, il faut vider ton bureau, etc. Je connais mon métier, donc je sais bien que quand les résultats ne sont pas là tu es en danger. Quand du jour au lendemain ça s'arrête, tu laisses un club, ça faisait huit ans et demi que j'y étais. On a eu beaucoup de discussions avec le président, je cherchais à comprendre, mais je cherche toujours.

Je n'ai pas tout compris », a ajouté le prédécesseur d’Antoine Kombouaré.