OM : Ravanelli de plus en plus proche

Publié le 03 juillet 2012 à 10:31

« L’Olympique de Marseille et Didier DESCHAMPS ont finalement décidé d’un commun accord de ne pas poursuivre leur collaboration pour la saison 2012-2013 » Voici un extrait du communiqué que l'on peut lire le lundi 2 juillet à 01h49 du matin. Deschamps n'entraînera plus l'Olympique de Marseille, et le club phocéen doit trouver au plus vite un remplaçant à l'ancien Champion du Monde 98.

On a évoqué Lucien Favre ou encore Frédéric Antonetti. L'équipe du premier, le Borussia Mönchengladbach, l'a déclaré comme "intransférable". Le suisse restera donc en Bundesliga même si il était le favori à la succession de Didier Deschamps. Quant à Frédéric Antonetti -bien qu'il soit fan de l'Olympique de Marseille- a décidé de continuer l'aventure avec Rennes. Ce qui plonge Vincent Labrune & Co dans un casse-tête infernal

Qui remplacera Didier Deschamps ? Un nom se décante des autres : il s'agit d'un italien qui a marqué son passage à Marseille lorsqu'il était joueur. Fabrizio Ravanelli n'a jamais entraîné un club de football. Pourtant, il est arrivé premier de sa promotion, il est titulaire de tous les diplômes italiens d'entraîneur de haut niveau. Puis il indique que son inexpérience ne sera pas un problème par une phrase très juste : «Il faut se lancer dans la vie ! Laurent Blanc a bien débuté un jour avec Bordeaux, Deschamps à Monaco, Di Matteo à Chelsea, Montella à la Roma... J'espère vraiment qu'on me donnera ma chance». L'italien en a surement oublié un autre : Pep Guardiola qui a fait du Barça l'equipe qu'elle est aujourd'hui alors qu’il n’avait jamais entraîné un club de sa carrière. Ce pourrait-être alors un pari risqué mais payant pour des olympiens en plein doute à tous les niveaux, que ce soit sportivement que financièrement. L'italien serait en pole position pour reprendre les rênes de l'Olympique de Marseille, même si Rolland Courbis a annoncé sur RMC qu'il serait honoré de se voir offrir ce poste : «Si on m'appelle du côté de Marseille, j'y vais très volontiers. Il y a trois ans, je serais venu volontiers dans l'après-Gerets, même à pied»

Deux entraîneurs qui connaissent la maison, et surtout qui sont remplis de volonté. Lequel sera nommé ? A en croire La Provence, Ravanelli serait favori. Une chose est sûre, il faut trouver au plus vite un homme capable de gérer la pression marseillaise, pour que le mercato marseillais commence enfin ...

Par Samuel Lihiyot

Facebook
Twitter
email
Whatsapp