OL : Jean-Michel Aulas réagit à son bilan de 32 ans à la tête de Lyon

Jean-Michel Aulas, président de l'OL.
Par ALEXIS
Publié le 22 mars 2019 à 11:17 | mis à jour le 22 mars 2019 à 11:18
Résultats

Dans un interview dans L’Equipe, Jean-Michel Aulas a admis que l’OL na’ rien gagné sur l’échiquier européen ou même presque rien en 32 ans à la tête du club rhodanien, à part les 7 titres de champion de France consécutif.

Jean-Michel Aulas, « presque rien, il ne me manque que la Ligue des champions ».

L’Olympique Lyonnais de Jean-Michel Aulas, c’est 7 titres de Champion de France d’affilée entre 2002 et 2008, 5 coupes de France , 8 trophées des Champions et un coupe de la Ligue (2001). Pas si mal sur le plan local, mais rien du tout en coupe d’Europe.

« Oui, presque rien (il sourit). Il ne me manque que la Ligue des champions masculine », a concédé le président des Gones. Cependant, il avoue qu’en dehors du titre ou trophée européen qui manque au palmarès, il tire satisfaction du fait d’avoir contribué au développement du club rhodanien, doté aujourd’hui de son propre stade, notamment le Groupama Stadium.

« Aujourd'hui, sur le temps long, tous les gens pensent que je suis quand même pour quelque chose dans le développement de Lyon… Il y a une affection, même à Paris. J'allais dire : les gens m'adorent. C'est peut-être un peu excessif mais il y a un vrai respect de partout, donc ça me suffit », a déclaré Aulas dans le quotidien de sport.

« Regardez cette petite ville qui grandit autour du stade ! On est partis de rien, les gens ne voulaient pas de ça. C'était même au-dessus de mes moyens économiques. À un moment donné, j'ai mis tous mes moyens et même plus dans un truc sans avoir une complète certitude. C'est comme un match de foot. On ne sait jamais si on va le gagner ou le perdre. Mais on trace le sillon et on y va », a souligné le patron de Lyon.

Et dirigeant de finir par une comparaison le projet olympien avec la Formule 1.

« Quand on a gagné les sept titres de Ligue 1 d'affilée, j'avais utilisé cette formule à propos de l'équipe : le plus important, c'est la Formule 1, ce n'est pas le pilote (l'entraîneur). C'est vrai pour moi aussi. On a l'infrastructure, l'organisation, les hommes. À l'OL, on est dans une F1 », a caricaturé Jean-Michel Aulas.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp