OM : Les contradictions de Bouna Sarr sur le huis clos

Bouna Sarr se contredit sur le huis clos

Comment l’OM avait-il vécu le huis total infligé au Vélodrome lors de la réception des Bordelais ? Bouna Sarr a donné une réponse dialectique à cette question.

Bouna Sarr a une opinion confuse du huis clos

Un pétard avait été jeté sur la pelouse du Vélodrome lors du match entre l’Olympique de Marseille et le LOSC (1-2). Une situation qui avait coûté au Vélodrome d’être frappé d’un huis clos total à titre conservatoire.

Mais en fait de mesure à titre conservatoire, le huis clos s’est finalement limité à la réception des Girondins de Bordeaux, battus 1-0. Comment les joueurs avaient-ils vécu ce match devant des tribunes vides ?

Bouna Sarr estime que le huis clos était bon parce qu’il privait les joueurs olympiens, alors au creux de la vague, de livrer un spectacle pitoyable devant des supporters et ces derniers du spectacle agaçant des premiers et qu’il avait motivé les Phocéens à battre les Girondins.

« On avait peut-être besoin de ça, et même le public avait besoin de ça parce qu'on voyait qu'ils souffraient, par rapport à nos performances, aux résultats. On avait vraiment à coeur de gagner ce match sans eux pour leur montrer qu'on a besoin d'eux, mais que même sans eux on en est capables », a expliqué l’ancien Messin.

Mais BounaSarr ne s’est pas arrêté là. Car dans la suite de son propos, il apparaît que le huis clos n’était pas bon parce qu’il privait les joueurs de leurs supporters sur qui ils comptaient pour gagner les matches.

« On leur a toujours montré aussi qu'on avait besoin du 12e homme et sur la saison dernière on a pu montrer que grâce à eux on pouvait faire de très belles choses », a ajouté le natif de Lyon sur le plateau du Canal Football Club.

C’est à y perdre la clarté du jour…