Henrique a mis la main sur le successeur de Thiago Motta au PSG.

Antero Henrique, directeur sportif du PSG. Publié par JEAN-LUC D le 26 mars 2019 à 20:00

Depuis son départ à la retraite à la fin de la saison dernière, Thiago Motta n’a encore été remplacé valablement au sein de l’effectif du PSG. Mais ce problème pourrait être réglé cet été par Antero Henrique, le directeur sportif du club de la capitale.

Henrique sur les traces d’un espoir du football mondial.

Cet été, la principale priorité d’Antero Henrique sera de trouver une sentinelle. Un poste qui n’a pas véritablement été pourvu depuis la retraite de Thiago Motta, obligeant ainsi Thomas Tuchel à innover avec Marquinhos. Malgré l’arrivée cet hiver de l’international argentin Leandro Paredes en provenance du Zénith Saint-Pétersbourg, le coach du Paris Saint-Germain réclame toujours un milieu de terrain box to box pour combler le vide laissé par Motta.



Et aux dernières nouvelles, l’heureux élu pourrait se nommer Florentino, sous contrat avec le Benfica Lisbonne jusqu’en 2023. En effet, le journal Le Parisien révèle ce mardi que les dirigeants parisiens seraient passés à l’action pour un pur talent portugais considéré comme un futur crack. International des U20 de la sélection du Portugal, le joueur de 19 ans aurait tapé dans l’oeil des décideurs franciliens.

« Ce jeune joueur, escorté d’une belle réputation locale, est déjà identifié par les recruteurs de tous les grands clubs. Mais il n’avait encore rien montré de son talent au haut niveau. Or, ces dernières semaines, Florentino a été titularisé à plusieurs reprises en Ligue Europa comme en championnat. Droitier de bonne taille (1,84 m), à l’aise dans les duels comme dans la construction du jeu, il promet d’éclater au grand jour dans les prochaines saisons à ce poste de sentinelle », explique le quotidien régional avant d’évoquer l’intérêt du PSG.

« Des contacts ont déjà été établis entre la direction sportive parisienne et Bruno Carvalho, le conseiller du joueur, en vue d’un transfert cet été. Quitte à ce que l’opération soit assortie d’un prêt d’un an au sein de son club formateur. Sous contrat avec le Benfica jusqu’en 2023, Florentino dispose d’une clause libératoire fixée à 60 millions d’euros », précise Le Parisien.

Reste à savoir si Antero Henrique voudra miser autant pour un jeune de cet âge qui n’a pas encore fait ses preuves.