OL - Mercato : Anthony Lopes se rapproche de la Premier League

Anthony Lopes, gardien de but de l'OL.

Anthony Lopes n’a toujours pas trouvé d’accord avec l’OL pour la prolongation de son contrat qui expire en juin 2020. Les négociations pour une nouvelle signature coincent. Une situation dont pourraient profiter les clubs de Premier League qui souhaiteraient s’attacher les services du gardien de but.

Arsenal, West Ham et Newcastle à l'affût pour Anthony Lopes.

Au moins trois clubs de Premier League dont Arsenal seraient intéressés par le profil d’Anthony Lopes. Le contrat de ce dernier avec l’Olympique Lyonnais prend fin en juin 2020 et les discussions pour renouveler son bail n'avancent pas.

En effet, les représentants du gardien de but de 28 ans n’ont toujours pas réussi arracher un accord à Jean-Michel Aulas, en vue de l’augmentation du salaire du portier. Du coup, le dossier de la prolongation est au point mort.

« Il n'y a pas eu d'avancée (dans les négociations, ndlr). Je veux me mettre dans les meilleures conditions pour mon avenir. On aura le temps de se poser autour d'une table et d'en parler avec le président.

Mes conseillers s'occupent de tout ce qui est contractuel. Pour l'instant je ne peux pas aller au-delà de mon contrat (juin 2020) », avait confié le portier en conférence de presse, avant la demi-finale de la coupe de France contre Rennes.

« Trouver un terrain d’entente avec l’OL, mais dans le foot, on sait que tout peut arriver. Je ne me fais pas trop de souci, on verra dans les semaines à venir », avait déclaré également Lopes dans Onze Mondial.

En plus d'Unai Emery qui aurait coché son nom, le dernier rempart de Lyon intéresserait West Ham ou encore Newcastle aussi, outre-Manche. Néanmoins, il serait surprenant de voir le Portugais chez les Hammers ou les Magpies qui ne jouent pas l'Europe, surtout qu'il joue déjà la Ligue des Champions avec son club formateur.

En revanche, Anthony Lopes pourrait être intéressé par une éventuelle offre des Gunners si Aulas n’est toujours pas d’accord pour augmenter les 220 000 euros bruts mensuels qu'il toucherait.