OM - Mercato : Une cible de choix pose une condition difficile

L’ OM sommé de se qualifier pour l’Europe

Ce n’est un secret pour personne que l’ OM lui court après. Un intérêt auquel il ne dirait pas forcément non. Mais ce joueur de Ligue 1 ne s’engagerait pas à n’importe quelle condition.

L’ OM sait désormais comment attirer sa cible de choix

L’ OM va se séparer de plusieurs joueurs au terme de la saison. Pour Jacques-Henri Eyraud, qui a donné cette assurance, c’est la fin d’un cycle. Une fin de cycle qui rimerait alors avec le début d’un nouveau cycle, entendez un recrutement de joueurs censés combler le vide que ne manqueraient pas de laisser ce qui s’en iraient.

Prévoyants, les recruteurs marseillais envisagent déjà ce recrutement. A cet effet, les postes à combler ont été listés. Et parmi ces postes, le latéral gauche, même si c’est vrai que Jordan Amavi n’est pas appelé à partir. Mais qu’il soit le seul latéral gauche de métier de l’Olympique de Marseille, pas rassurant en plus cette saison, commande de lui trouver un concurrent.

Un renfort qui pourrait être le défenseur du RC Strasbourg Kenny Lala, un joueur pour qui l’intérêt des recruteurs marseillais est connu de tous. Un intérêt auquel le Strasbourgeois de 27 ne serait pas opposé. Reste qu’il ne s’engagerait que si l’écurie olympienne remplit une condition : jouer l’Europe.

« Mon envie serait de jouer dans un club qui joue l’Europe », a-t-il prévenu avant d’indiquer : « Je veux surtout être titulaire. Jouer, c’est ce qui amène beaucoup de confiance et permet de se faire plaisir. S’il faut aller plus, c’est pour jouer l’Europe. »

C’est une bonne nouvelle pour la formation provençale, toujours en vie dans la course au podium, synonyme de qualification en Ligue des champions. Reste que l’affaire est encore très loin d’être dans la poche, Rudi Garcia et ses hommes n’étant pas encore assurés de finir sur le podium, même s'ils n'en sont qu'à 5 points désormais.

En outre, la cible peut déjà jouer l’Europe avec le RC Strasbourg, vainqueur de la coupe de la Ligue, synonyme de qualification en Ligue Europa. Kenny Lala a d’ailleurs indiqué qu’il se sentait heureux en Alsace.

« Rester à Strasbourg ? C’est possible. Je suis heureux. C’est une belle ville, je me suis vite adapté et les supporters m’ont bien adopté. Je me sens bien », a-t-il confié dimanche sur le plateau du Canal Football Club.

Reste qu’une qualification en Ligue des champions donnerait à l’écurie phocéennes bien plus de chances d’attirer l’ancien Lensois, lié jusqu’en 2021. Pour ce faire, il faudrait prévoir 12M€, valeur Transfermarkt de Kenny Lala. Une somme qui ne devrait pourtant pas emballer Marc Keller, président strasbourgeois, quoiqu’il ne soit pas opposé à un départ de son joueur dont une clause du contrat stipule qu’il ne s’en irait que contre une offre importante.

Le tout serait désormais de savoir ce qu’est une offre importante, tout en souhaitant que l’OM ne soit pas devancé par la Lazio Rome, également attirée par le profil de ce possible concurrent de Jordan Amavi...