Le PSG humilié à Lille, Tuchel accuse Al-Khelaïfi et Henrique !

Thomas Tuchel, entraîneur du PSG.

Le PSG a été humilié sur la pelouse du LOSC dimanche soir, en concédant sa plus lourde défaite depuis près de vingt ans (5-1). En zone mixte, Thomas Tuchel, l’entraîneur parisien, a pointé du doigt la responsabilité de ses dirigeants Nasser Al-Khelaïfi et Antero Henrique.

Thomas Tuchel lance un avertissement fort à ses dirigeants !

La 32e journée de Ligue 1 a tourné à l’humiliation pour le Paris Saint-Germain. Depuis le 2 décembre 2000 et un certain revers sur le même score concédé à Sedan, le club de la capitale a encaissé cinq buts en championnat. Au micro de Canal+, Thomas Tuchel a poussé un gros coup de gueule envers son effectif. Mais le technicien allemand n'était visiblement pas énervé contre ses joueurs, mais plutôt contre le manque de profondeur de banc disponible, lui qui n'a encore inscrit que 17 noms sur la feuille de match.

Le patron du banc des Rouge et Bleu termine son interview en déclarant qu'il est inquiet pour la suite et fin de la saison et lance un avertissement grave à son président Nasser Al-Khelaïfi et au directeur sportif Antero Henrique.

« Chaque trois jours, je n'ai pas la possibilité de choisir la meilleure équipe pour un match. Je choisis qui est capable de jouer pour gérer les minutes. Pour ça, tout le monde pense que c'est normal que Bernat joue à 3, à 5, à gauche, en 6, en 10... Mais ce n'est pas comme ça ! On doit réfléchir, on doit tous réfléchir car c'est trop. En ce moment, c'est absolument trop, c'est une phase importante et ça a commencé avant Manchester. Depuis le premier match contre Manchester, ça s'est accumulé et c'est trop ! C'est trop. A chaque match… », s’est emporté Tuchel.

Avant d’ajouter : « On doit réfléchir entre nous et trouver une ou plusieurs raisons. Je pense qu'il y a plusieurs raisons pour des blessures, mais ce n'est pas possible que ce soit seulement de la malchance, c'est trop. »

Relancé sur les joueurs disponibles contre Nantes mercredi (Thiago Silva, Meunier sortis blessés, Verratti et Bernat suspendus se sont ajoutés aux nombreux absents), l'entraîneur a poussé un nouveau coup de gueule.

« L’effectif ? On manque de joueurs, il nous manque des Rabiot, Lass Diarra... mais tout le monde accepte parce qu'on gagne. Je vais le dire à mon président, mais quand même, c'est évident. Personne ne parle de ça parce qu'on gagne », lance-t-il avant de viser clairement Antero Henrique. « S’il est visé ? Je ne sais pas, c'est clair non ? Ce n'est pas clair ? C'est la réalité, je suis entraîneur et depuis 10 semaines, on n'a pas la possibilité de choisir entre 16 joueurs, je ne peux faire que ce qui est possible. C'est quoi ? C'est la réalité », a-t-il ajouté.

La fin de saison risque d’être mouvementée dans la capitale.