OM - Mercato : Le concurrent idéal de Jordan Amavi enfin déniché

Un Argentin recommandé à l’OM pour Jordan Amavi

L’Olympique de Marseille, qui a au moins deux bonnes raisons de trouver un concurrent à Jordan Amavi la saison prochaine, ne devrait plus se faire du souci à ce sujet. Une perle de la Superliga argentine pourrait faire l’affaire.

Jordan Amavi concurrencé par un Argentin la saison prochaine ?

Jordan Amavi est le seul latéral gauche de métier de l’OM depuis le limogeage de Patrice Evra en nombre 2017. Ce qui n’est déjà pas acceptable pour un club si ambitieux. En plus, l’ancien d’Aston Villa ne s’est pas montré à son avantage cette saison. Telle sont les deux raisons que les recruteurs marseillais ont de lui trouver un concurrent à la fin de la saison.

Si toutes les tentatives de l’hiver ont échoué, l’été prochain serait favorable aux recruteurs olympiens dans leurs recherches pour le renfort du poste. Pour ce faire, Jacques-Henri Eyraud et son staff n’auraient qu’à se fier aux conseils de Kévin Kribich, spécialiste mercato sur lephoceen, leur recommandant de sonder la piste menant à Brian Cufré.

Du haut de ses 22 ans, le natif de Mar del Plata est le titulaire indiscutable du poste depuis deux saisons avec Vélez Sarsfield, une des plus grosses écuries d’Argentine et compte déjà plus de 50 apparitions au haut niveau. Figurant parmi les meilleurs latéraux gauches de D1 argentine, Brian Cufré a même été retenu dans le onze-type de la dernière journée.

Pour Kévin Kribich, il est tout simplement la meilleure cible que les recruteurs marseillais devraient viser pour concurrencer Jordan Amavi. « Je le place en tête de la liste. Il peut prendre tout le couloir, dans un système à 4 ou à 5, avec une grosse pointe de vitesse. Dur sur l'homme, il a la confiance de son coach, un certain Gabriel Heinze », a en effet expliqué le spécialiste.

Une opération d’autant possible que, lié jusqu’en 2021, ce potentiel concurrent de Jordan Amavi ne coûterait que 3M€ selon Transfermarkt. Une somme largement dans les cordes des finances olympiennes.