Barça : Sanction, pas de finale de la coupe du Roi pour Barcelone ?

Le Barça pourra jouer la finale de la coupe du Roi

Le Barça avait aligné un joueur suspendu contre Levante UD en huitième de finale de la coupe du Roi. Une méprise qui pourrait coûter une interdiction de finale aux Catalans contre le FC Valence, le 25 mai prochain à Séville ?

Le Barça épinglé

Le Barça a éliminé Levante UD en huitième de finale de la coupe dus Roi. Mais au match aller, les Barcelonais avaient aligné le jeune défenseur Chumi, pourtant suspendu avec la réserve.

Bien sûr que Levante UD a saisi les organes de la RFEF afin de faire annuler la victoire des Barcelonais. Une requête rejetée au motif qu’elle avait été présentée hors-délai.

Levante UD a alors saisi le Tribunal administratif du sport espagnol (TAD). Bien lui en a pris. La juge a effectivement déclaré que Chumi ne devait pas jouer le match aller, le 10 janvier dernier.

Le Barça disqualifié ?

Le Barça n’est toutefois pas disqualifié pour la finale contre le FC Valence, le 25 mai prochain à Séville. La juge a considéré que tout résultat sur tapis vert était validé au bout d’un certain délai pour ne pas mettre en péril les principes de « sécurité juridique » et de bon déroulement des compétitions.

« Il ne peut en aucun cas, par conséquent, être imposé une sanction qui modifie le résultat de la rencontre », apprend-on dans la décision de la juge.

Levante UD est beau joueur. Quoique lésé, il s’est félicité d’avoir eu raison dans sa démarche formelle. « Le club fait part de sa satisfaction d'avoir obtenu une décision favorable à ses intérêts et que soit reconnu que le Levante UD avait raison depuis le début, même si ce n'était pas dans les délais et critères requis », peut-on en effet lire dans son communiqué. Mais le club n’a pas manqué de prévenir qu’il se réservait le droit d’introduire un nouveau recours.

Le Real Madrid a crié à l’injustice en rappelant qu’il avait, lui, été sanctionné par une élimination sur tapis vert. En effet, lors de l’édition 2015-2016 de la même compétition, les Madrilènes avaient irrégulièrement aligné l’ailier russe Denis Cheryshev contre Cadix en 16e de finale.

Sauf que les Madrilènes oublient royalement de rappeler que Cadix avait porté plainte dans les délais requis…