Nantes - PSG (3-2) : Rongier avait des raisons d’être tant joyeux

Valentin Rongier, capitaine du FC Nantes.

Valentin Rongier et ses coéquipiers ont laissé exploser leur joie après la victoire du FC Nantes sur le PSG (3-2), mercredi ) la Beaujoire. Le capitaine des Canaris explique sur célébration qui a fait beaucoup de bruit.

Rongier, « on ne va pas faire de langue de bois, pour moi, on est maintenus ».

Le FC Nantes a certes battu le Paris Saint-Germain (3-2), mais reste toujours (14e) dans la 2e moitié du tableau au classement. Cependant, les Canaris se réjouissent de cette victoire sur le club de la capitale qu’il n’avait plus battu depuis 2004 et qui les avait éliminés en demi-finale de la coupe de France (3-0), deux semaines plus tôt. D’où leur joie débordante.

« Nous, on se fiche de savoir quel joueur se trouvait en face de nous ! On sait qu’il s’agissait d’une équipe de qualité même si c’était leur équipe bis », a exprimé le milieu de terrain.

« Ça reste d’excellents joueurs. Il fallait qu’on se concentre sur nous-mêmes, ce que nous avons très bien fait. On a effectué un match plein. Ils ont eu le monopole du ballon, mais on leur a fait mal. On a fait exactement ce que nous souhaitions.

Pour moi, battre le PSG, c’est un exploit. On sait que leurs stars n’étaient pas présentes et que ça a énormément joué. Si on regarde les joueurs sur le terrain, sur une saison complète, c’est une équipe qui peut prétendre jouer le top 3, donc, c’est une grosse performance », a souligné Rongier à la suite.

Et ce n’est pas tout ! le joueur de 24 ans et ses partenaires ont éclaté de joie, surtout pour le maintien quasiment assuré en Ligue 1, après un début de saison catastrophique.

En effet, les Canaris ont désormais 12 points d’avance sur le barragiste, notamment le Dijon FCO et 13 points sur le premier relégable, l’EA Guingamp.

« On ne va pas faire de langue de bois, pour moi, on est maintenus », a glissé le capitaine. « C’est très bien qu’on le fasse aussi rapidement, car maintenant, on va pouvoir jouer plus relâchés », s’est-il réjoui pour finir.

Notons que mathématiquement, Valentin Rongier et les Jaune et Vert ne sont pas encore maintenus, car il y a encore 18 points en jeu lors des six dernières journées.