FC Nantes - Mercato : Comment un indésirable a réussi à s’imposer

Charles Traoré, défenseur malien du FC Nantes.

Recruté à l’ESTAC lors du mercato estival dernier, Charles Traoré aurait pu jouer pour le FC Nantes, bien avant. Mis à l’essai en 2015, il n’avait pas été retenu et il avait finalement filé à Troyes. Dans son témoignage sur son premier passage raté à la Jonelière, le défenseur fait une grosse révélation.

Charles Traoré, « je l’avais dans un coin de ma tête de revenir à Nantes ».

Revenu au FC Nantes comme un cheveu sur la soupe, en août 2018 après la relégation de l’ES Troyes AC en Ligue 2, Charles Traoré a finalement réussi à s’imposer au club. Il se souvient pourtant qu’il avait été refoulé en 2015 après un essai non concluant sur les bords de l’Erdre.

« J’étais un peu âgé… », se rappelle l’international malien dans 20 Minutes. En effet, ce dernier jouait encore dans un club de 3e division suisse, notamment le FC Azzurri Lausanne (2013-2015), alors qu’il avait 23 ans.

Philippe Mao, l’entraîneur de la réserve des Canaris à l’époque confirme des doute sur la capacité de l’arrière latéral gauche à s’imposer, par le passé, dans l’équipe.

« Il nous avait été proposé et avait effectué des matchs amicaux. Mais c’était fermé pour lui », a expliqué le technicien dans le journal gratuit.

« Il n’était pas notre premier choix, même pour cette place de n°2. Un certain nombre de personnes avaient des doutes sur sa capacité à évoluer en Ligue 1… », a justifié Mao ensuite.

Mais après trois saisons (2015-2018) sous le maillot de Troyens, Charles Traoré a séduit. Du coup, les recruteurs nantais qui lui ont donné une seconde chance. Et il ne l'a pas laissé filer.

Privé de temps de jeu lors de la première moitié de saison, il a réussi à s’imposer dans le groupe de Vahid Halilhodzic dès janvier 2019. La preuve, le joueur de 27 ans a disputé 10 des 12 derniers matchs des Jaune et Vert et a été titulaire autant de fois.

Evidemment, il a pris la place du brésilien Lucas Lima. La recrue estivale n’en revient pas !

« Je l’avais dans un coin de ma tête de revenir ici. Mon agent (Bakari Sanogo) me disait toujours en rigolant depuis plusieurs années que j’allais revenir à Nantes. Je n’y croyais pas trop », a témoigné Charles Traoré.