OM : Christophe Dugarry dézingue qautre joueurs

Christophe Dugarry pas du tout rassuré par l’OM

L’Olympique de Marseille est toujours en corse pour le podium. Un objectif auquel Christophe Dugarry ne croit pourtant pas vu qu’il estime au moins quatre joueurs à la ramasse en cette fin de saison.

Quatre joueurs pris à partie par Christophe Dugarry

Christophe Dugarry a commencé par s’inquiéter du mental des joueurs de l’OL et de l’OM en cette dernière ligne droite du championnat. Pour le consultant, ces deux formations ont le mental au plus bas niveau, au contraire de l’ASSE.

« Quand tu vois le côté mental et psychologique d’une équipe comme Lyon et même Marseille, tu te poses beaucoup de questions sur tout ce qu’ils ont montré tout au long de la saison. Alors il y a certes des qualités dans chacune des équipes mais mentalement on voit que ces deux équipes sont hyper, hyper friables. Les Stéphanois, on ne les a jamais sentis dans les sprints finaux, être ultra solides les années précédentes, ils ont un calendrier hyper favorable, ils viennent de gagner à Reims… », a-t-il expliqué sur rmcsport.

Passant du mental psychologique au plus bas des Marseillais, Christophe Dugarry s’en est violemment pris à trois des leurs. Des joueurs qu’il a accusés de ne plus être, voire de n’avoir jamais été, des joueurs.

« Après les Marseillais sincèrement, ça donne quoi comme espoir ? Mais que c’est pauvre Marseille, mais que c’est pauvre ! Même leur meilleur joueur la saison dernière, Thauvin, il ne sait plus jouer au football, Radonjic c’est un coureur à pied, Caleta-Car, 25 millions d’euros j’ai envie de pleurer quand je vois ça… », s'est-il attristé

Un Phocéen trouve cependant grâce aux yeux de Christophe Dugarry, c’est Luiz Gustavo. « A part Gustavo, t’as l’impression le mec il est solide, il tient la baraque à lui tout seul, il faut prier pour pas qu’il ait une angine tellement c’est le seul qui est au niveau dans cette équipe », a déclaré l’ancien attaquant marseillais.

Enfin, Steve Mandanda qui aurait pu croire avoir échappé, en a pris pour son grade. « Mandanda, il ne fait plus un arrêt le pauvre, voilà cette équipe de Marseille elle me fait peur », s’est inquiété l’ex-buteur bordelais.

L’OM a 5 journées pour ne plus faire peur au champion du monde 1998.





Par JOËL
Publié le 24 avril 2019 à 00:30 | mis à jour le 24 avril 2019 à 00:30

Facebook
Twitter
email
Whatsapp