OL: Blanc, Mourinho, Wenger ou Gallardo, Di Meco met Aulas au défi

Jean-Michel Aulas, président de Lyon. Publié le 02 mai 2019 à 19:45

En attendant de connaitre le futur entraineur de l’OL, Eric Di Meco estime que Jean-Michel Aulas fait un grand bruit pour rien. Le consultant pense que le président de Lyon n’est pas capable de franchir le cap en recrutant un grand entraineur cet été. En tout cas, il attend de voir.

Di Meco ne croit pas Aulas capable de prendre un grand entraineur !

Depuis 32 ans que Jean-Michel Aulas dirige l’Olympique Lyonnais, il n’a pas encore ouvert le club à un technicien étranger. Il a toujours fait du surplace. Alors que les noms de José Mourinho ou encore Marcelo Gallardo (River Plate) circulent, le patron des Gones avait fait savoir, début avril, qu'il privilégiait la piste locale pour le successeur de Bruno Genesio.

« Il y a plus de risques à prendre un coach étranger qu’un Français dans un club comme Lyon. Un bon manager cherche à minimiser ce risque. Si l'entraineur a déjà joué à Lyon, parle français, que je le connais personnellement, on limite le risque », avait-il indiqué. Mais quelques semaines plus tard, le discours du boss des Gones a bien évolué.

Il entretient certes le flou sur le nom du futur coach de son équipe, mais il montre son intérêt pour Mourinho libre de puis son limogeage de Manchester United en décembre 2018 ou encore pour Laurent Blanc, ex-coach du PSG.

« Mourinho ? J'adorerais, il me plait beaucoup. S'il manque de l'argent ? Non, je ne pense pas. Pour le moment, je pense que nous n’avons pas plus de 10% de chances d’attirer le Special One », a confié Aulas, récemment dans une interview au média italien Tuttosport.

« On a envie de frapper un grand coup…», a-t-il annoncé ensuite, après la qualification des Lyonnais en finale de la Ligue des Champions.

Mais toutes ces déclarations ne sont que du vent selon Eric Di Meco, qui attend du dirigeant rhodanien qu'il passe à l'acte, au lieu des annonces jugées de rêve.

« Avec les déclarations de Jean-Michel Aulas, on s’attend à voir un entraîneur qui fait rêver. Une arrivée de Mourinho ferait rêver pas mal de fans en France. Maintenant je dis au président : ‘Allez-y, que de la gueule’ », a martelé le consultant de RMC sur la radio.

« Quand Hubert Fournier a été écarté (en décembre 2015, ndlr), il nous promettait un grand coup et on a eu Bruno Genesio. L’année dernière pour le recrutement, il a dit vous allez voir ce que vous allez voir et on n’a rien vu arriver.

Je le prends au mot. J’aimerais voir si Jean-Michel Aulas est capable de gérer un grand entraîneur. Il a toujours pris des entraîneurs avec le même profil pour le moment », a souligné l’ancien Tricolore, mettant ainsi le boss de Lyon au défi.

Rendez-vous après le match OL - LOSC, le dimanche 5 mai, délai fixé par J-MA.

Par ALEXIS

Facebook
Twitter
email
Whatsapp