ASSE : Gasset promet l'enfer d'Anfield à Montpellier, au Chaudron

Jean-Louis Gasset, coach de l' ASSE.

En cas de victoire sur le Montpellier HSC, vendredi (20h45), l’ ASSE compostera son ticket pour la Ligue Europa. Jean-Louis Gasset rêve de le faire lors de cette 36e journée de Ligue 1, afin de mieux rêver qu’une possible qualification pour la Ligue des Champions pour laquelle le club est toujours en course avec l’ OL. Du coup, le coach des Verts voit le match de vendredi soir comme une finale pour être européen.

Gasset (coach de l' ASSE) s'attend à une finale pour la coupe d'Europe contre MSHC.

L’ ASSE a besoin d’une seule victoire pour arracher son billet pour la Ligue Europa de la saison prochaine. Jean-Louis Gasset pourrait donc valider leur ticket pour cette compétition s’il s’impose contre le Montpellier HSC, en ouverture de la 36e journée de Ligue 1, dès ce vendredi (20h45), au stade Geoffroy-Guichard.

« On va essayer de valider demain soir une qualification en Europa League. Si on décroche le résultat escompté, on pensera ensuite à autre chose », a déclaré Gasset en conférence de presse, ce jeudi.

« Je reste mesuré. On ne compte que sur nous. On s'est donné l'objectif de terminer la saison sans perdre un match (après la défaite contre le LOSC, ndlr) », a indiqué le coach de l’ ASSE.

Malgré l’avantage du terrain, donc de leur public, les Verts ne sont pas assurés d'une victoire contre leurs poursuivants directs, notamment les Palladins, actuel 5es de Ligue 1. En tout cas leur entraineur se méfie de ces derniers.

« On connait l'état d'esprit du Montpellier HSC. Leur bloc défensif est très bien en place et ils ont deux buteurs devant. J'ai assisté à leur match contre Paris. C'est une armée. Ils viendront chez nous pour gagner », a prévenu Jean-Louis Gasset.

Malgré tout, le patron du staff technique de l' ASSE promet l’enfer d’Anfield Road aux Montpellérains, dans le Chaudron bouillant.

« Vendredi, ce sera une finale pour l'Europa League. Il faut amener le public avec nous. C'est nous qui allons donner le tempo. Mardi, à Liverpool, j'ai vu quelque chose qui ressemble à ce que l'on peut vivre dans notre stade », a annoncé le technicien des Stéphanois.