ASSE - Mercato : Jérémie Janot justifie son départ de Saint-Étienne

Jérémie Janot, ancienne gloire de l' ASSE.

Ayant quitté l’ ASSE en 2017, l’emblématique gardien de but Jérémie Janot est revenu sur les raisons de son départ du club où il a été formé et a évolué 15 saisons de suite (1996-2011).

Jérémie Janot, « je n’avais pas de visibilité à long terme à l' ASSE ».

Jérémie Janot détient le record de matchs disputés (386), en tant que gardien de but à l’ ASSE où il a évolué 15 saisons consécutives. Prêté au FC Lorient lors de l'exercice 2011-2012, suite à l’arrivée de Stéphane Ruffier, il avait mis un terme à sa carrière au Mans SC en 2013.

Puis il démarre sa reconversion comme entraineur d’abord à l’US Villars en 2014-2015, avant de prendre l’équipe du FC Firminy en division régionale. Il a ensuite fait son retour à l’ ASSE en juillet 2016, pour diriger les jeunes portiers du centre de formation des Verts.

Mais un an plus tard, il rejoint Francis Gillot à l’AJ Auxerre, ou il est nommé coach adjoint, en charge des gardiens de but de l’équipe professionnelle en Ligue 2.

Mais pourquoi Janot est-il parti de son club de coeur où il venait de démarre sa carrière de technicien ? Il avoue qu’il lorgnait l’équipe professionnelle, stéphanoise, mais le poste était bien occupé par Fabrice Grange, l’actuel coach et complice de Ruffier.

« Travailler dans un centre de formation ne sera jamais un problème pour moi, mais je privilégierai toujours les pros et j’ai eu cette offre avec un homme que je connais, Francis Graille (président de l’AJA). Mon choix a été vite fait », a justifié la légende de l’ ASSE, dans Le Figaro.

Interrogé sur son départ de Saint-Étienne qui est vu comme une trahison par le président Roland Romeyer, l’ex-dernier rempart a répondu :

« Roland l’a vécu comme une trahison et j’aurais sans doute fait de même à sa place, mais j’ai été clair avec lui : le binôme Fabrice Grange (entraineur des gardiens de l’ ASSE, ndlr) et Stéphane Ruffier est indissociable. Je n’avais pas de visibilité à long terme », a expliqué Jérémie Janot.