OM - Mercato : Eyraud brandit déjà une 1re liste de cadres sur le départ

Eyraud aurait un mal fou à se débarrasser des gros salaires de l’ OM
Par Loua Joel
Publié le 26 mai 2019 à 10:05 | mis à jour le 26 mai 2019 à 10:05
Résultats

Ils veulent tous, ou presque, rester à l’ OM la saison prochaine. Mais un club aux finances dans le rouges ne pourrait se permettre de les conserver tous. Alors, quels sont ceux des cadres qui devraient finalement s’en aller ?

L’ OM tient une première réponse à cette question

L’ OM a battu le Montpellier HSC (1-0) vendredi lors de la 38e et dernière journée de Ligue 1. Une victoire qui lui permet de finir à la 5e place du championnat, non qualificative pour aucune compétition européenne la saison prochaine.

Une situation qui ne devrait pas rester sans conséquences sur le mercato estival de l’ OM, notamment au niveau des départs ou non des cadres aux gros salaires. Car c’est un vrai qu’un club privé de toute participation européenne, avec ce que cela implique de manque à gagner, et à l’exploitation financière déficitaire de 90M€ ne saurait se permettre de continuer à payer des salaires astronomiques à des cadres qui n’ont pas répondu présent cette saison. Autrement dit, ces gros salaires devraient s’en aller si le club veut éviter un accident financier.

Mais voilà, ils sont nombreux qui ne veulent pas s’en aller : Steve Mandanda, Adil Rami, Kevin Strootman, Dimitri Payet. Ils disent tous vouloir se racheter de cette saison ratée. Seul Luiz Gustavo n’a pas clairement dit qu’il souhaitait rester. D’ailleurs, à y regarder de près, le milieu défensif brésilien semble disposé à s’en aller (en Chine où un contrat juteux lui avait été proposé cet hiver ?). Le tour d’honneur qu’il fait avant de s’arrêter devant la zone réservée aux Winners du virage sud après la victoire contre les Montpelliérains est suffisamment éloquent…

Jacques-Henri Eyraud qui, selon RMC Sport, a rencontré les joueurs dans ses bureaux avant les départs en vacances ou en sélection est donc coincé. Car à part Luiz Gustavo, personne ne veut s’en aller. Alors, comment le président de l’ Olympique de Marseille parviendra-t-il à se débarrasser de ces joueurs sur le déclin, aux gros salaires et aux contrats encore valables ?

La réponse dans les semaines à venir.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp