OM - Mercato : Villas-Boas reçoit une première mauvaise nouvelle

L’ OM pourrait ne pas être en mesure de signer les renforts souhaités par Villas-Boas Publié par JOËL le 30 mai 2019 à 22:35

André Villas-Boas a reçu pour mission de conduire l’ OM au podium. Un objectif qui ne serait pas atteint sans 2 ou trois renforts, selon ses propres calculs...

André Villas-Boas, des débuts déjà difficiles avec l' OM ?

André Villas-Boas est le nouvel entraîneur de l’ OM depuis mardi. Il est arrivé en remplacement de Rudi Garcia parti vendredi après avoir échoué à atteindre le podium cette saison. Un podium qu’ André Villas-Boas devra donc atteindre.

Si la mission ne l’intimide pas, comme on a pu le constater lors de sa conférence de presse de présentation mercredi, le technicien portugais estime tout de même que l’effectif à disposition doit être renforcé à 2 ou 3 postes. Et c’est de là que peuvent provenir les premières difficultés de l’ex-manger de Tottenham.

En effet, tout le monde est d’accord pour dire que l’ OM doit se renforcer. Mais c’est connu que les caisses sont dans le rouges. D’où les difficultés d’un financement du recrutement de l’ Olympique de Marseille, qui devrait par ailleurs trouver 60M€ pour équilibrer ses comptes afin d’éviter une sanction du fair-play financier.

Autrement dit, pour recruter à hauteur de 40M€, à peine suffisant pour combler 2 ou 3 postes avec des joueurs moyens, l’écurie phocéenne devrait vendre à hauteur de 100M€. Et ce ne serait pas la moindre des difficultés, comme le note Geoffroy Garétier.

« Pour équilibrer ses finances et combler son déficit, Marseille doit faire 60 ME de recettes nettes sur le marché des transferts cet été. En clair, si Marseille achète pour 40 ME, ils devront vendre pour 100 ME au mercato. Donc ce n’est pas facile car il n’y a peut-être pas dans l’effectif les ressources nécessaires », a expliqué le journaliste de Canal+.

La solution serait alors de faire recours à Frank McCourt. Mais cela reste encore une solution qui n’offre aucune garantie solide car le propriétaire marseillais serait gêné par le fair-play financier.

« On va sans doute demander à Frank McCourt de combler un petit peu, mais il ne pourra pas trop faire car les contraintes du fair-play financier lui interdisent de remettre trop au pot », a prévenu le confrère.

Mais optimiste, Geoffroy Garétier conclut : « Villas-Boas va donc devoir faire avec une politique d’austérité. Mais il faut noter que le Portugais a compris tous les codes. J’ai bien aimé sa prestance, son attitude, on sent quelqu’un qui maîtrise tout. Du côté de Marseille, il faut vraiment faire l’union sacrée derrière lui. »

Pas sûr qu' André Villas-Boas ait besoin d'optimisme, mais de certitude...

Afficher les commentaires