Bordeaux : Le constat alarmant d’Alain Giresse sur les Girondins

Alain Giresse, Ancienne gloire de Bordeaux. Publié le 01 juin 2019 à 03:05

Ancienne gloire de Bordeaux, Alain Giresse s’est penché sur la situation du club repris en maison par le Groupe américain GACP et qui a fini 14e de Ligue 1 cette saison.

Alain Giresse « Bordeaux faisait peine à voir jouer, en termes de résultats et de jeu ».

Alain Giresse a livré son opinion sur son ancien club qui sort d’une saison très décevante. Les Girondins ont été éliminés de la Ligue Europa en phase de poule et ont fini 14e de Ligue 1.

Malgré le rachat du club en novembre 2018 par le groupe d’investisseurs américains, notamment GACP, présidé par Joseph DaGrosa, les Girondins ont bouclé la saison dans la deuxième moitié du tableau avec leur nouvel entraineur Paulo Sousa, débarqué en mars 2019.

Pour Giresse, ce fut pathétique de voir le club au scapulaire, qui lui est si cher, dans le bas du tableau.

« Cette dernière saison n'a pas du tout été aboutie. Après, pour dire si elle est 'ratée', ça dépend à quel niveau on va mettre le curseur. Raté, ça veut dire que quasiment on descend en deuxième division, ce qui n’est pas le cas. Ce n’est pas une bonne, c’était même une très mauvaise saison », a noté l’emblématique milieu de terrain de Bordeaux, sur la radio ARL, dans des propos retranscrits par Girondins33.

« Ça me fait un petit mal au ventre, de voir ça, et comme je le disais récemment il faut vraiment aimer les Marine et Blanc, être imprégné, pour suivre les matchs et venir au stade. Mais le club traverse quand même une saison particulière, avec de nouvelles perspectives, et on a encore du mal à y voir clair sur les projets, la mise en place, sur ce que ça va donner. Alors, est-ce que l'équipe subissait le contrecoup de tout ça ? Peut-être… », a exprimé Giresse, avant d’enfoncer Bordeaux

« En tout cas, elle faisait peine à voir jouer, en termes de résultats et de jeu. Ce n'était pas vraiment ce qu’on pouvait attendre d’une équipe et d’un club comme les Girondins », a déploré l’ancienne gloire des Girondins.

« Le chantier numéro un de Bordeaux, c'est l'organisation à remettre en place », selon Alain Giresse.

Interrogé par la source sur les perspectives, le technicien de 67 ans, actuel sélectionneur de la Tunisie, estime que le chantier prioritaire c’est l’organisation.

« Le chantier numéro un, c'est l'organisation à remettre en place, les structures, et ça remue beaucoup en ce sens : staff, éducateurs. Je trouve qu'il y a beaucoup de monde, à tous les postes de la direction. Alors ok. Très bien. Mais derrière, ça doit être en phase avec ce qu'est le club.

Je sais que maintenant les clubs sont rachetés, mais il faut quand même maintenir une base, un socle, pour mettre en place de quoi répondre aux attentes et aux espoirs des supporters.

Il faut que ces gens soient compétents, surtout les éducateurs, pour transmettre la philosophie, afin de préserver une identité sportive… », a recommandé Alain Giresse.

Légende de Bordeaux, ce denier a porté les couleurs Marine et Blanc 593 fois et a marqué 81 buts, entre 1970 et 1986.

Par ALEXIS

Facebook
Twitter
email
Whatsapp