ASSE : M’Vila et ceux qui ont lié leur destin à Gasset recadrés

Yann M'Vila, milieu de terrain de l' ASSE.

Yann M’Vila avait ouvert la porte à un départ si Jean-Louis Gasset ne poursuit pas l’aventure à l’ ASSE, la saison prochaine. Il avait ainsi lié son destin à l’entraineur qui a relancé sa carrière chez les Verts. À l’image du milieu de terrain qui considère le coach de 65 ans comme un père, certains joueurs restent très attachés à ce dernier, et à son adjoint Ghislain Printant. Ludovic Obraniak pointe « une certaine facilité » et emet une réserve sur une possible nomination du technicien de 58 ans.

Ludovic Obraniak, « ça m’embête que des joueurs lient leur destin à Printant, ils sont dans le confort à l' ASSE ».

Yann M’Vila ne ferme pas la porte à un départ si Ghislain Printant, si l’ami de son mentor Jean-Louis Gasset ne succède pas à ce dernier, à la tête du staff technique de l’ ASSE.

« Les gens ne peuvent pas savoir, mais il se passe beaucoup de choses en interne, que je ne retrouverais peut-être pas avec un nouveau coach. C'est Gasset qui m'a fait venir à l'AS Saint-Étienne. S'il est amené à partir, je pense que je partirai aussi », avait déclaré le milieu de terrain sur France Bleu, début mai.

Après la démission de « son papa », il avait maintenu sa menace. « Si ce n'est pas Ghislain Printant (l’ex-adjoint de Jean-Louis Gasset, ndlr), c'est sûr et certain que je vais demander à partir », avait-il , le 24 mai.

Les dirigeants de l’ ASSE comptent par ailleurs annoncer le nom du nouvel entraineur ce lundi. Et Yann M’Vila et les cadres qui ont lié leur avenir à Gasset et par conséquent à son bras Printant sont en attente de la fumée blanche. Ludovic Obraniak ne comprend pas leur attitude.

« Moi ça m’embête que des joueurs lient leur destin à Printant. Ils le font, car ils sont dans le confort. Ils se sont habitués à Jean-Louis Gasset ou Ghislain Printant, de bons pères de famille du sud, qui savent manier la caresse et le bâton », a commenté le consultant sur RMC.

« Il y a une certaine facilité à se dire : ‘’voilà, on est avec eux depuis 18 mois, ça roule, on ne remet rien en cause’’. C’est un virage important pour l’ ASSE, le fait de passer un cap en étant européen », a ajouté l’ancien joueur, pas certain que l’ex-entraineur du SC Bastia est forcément celui qu’il faut chez les Stéphanois pour jouer la Ligue Europa.

« Je ne dis pas que Ghislain Printant ne fera pas l’affaire, mais peut-être qu’il n’est pas à même aujourd’hui, au vu de son parcours et de son CV. Je ne sais pas si la marche n’est pas un peu trop haute », s’est montré très réservé Obraniak.