ASSE : Après Ben Arfa, un autre Tricolore fait un appel du pied !

Josuha Guilavogui ne jouerait pas ailleurs en Ligue 1 qu'à l' ASSE.
Par ALEXIS
Publié le 05 juin 2019 à 12:25 | mis à jour le 05 juin 2019 à 12:25
Résultats

Hatem Ben Arfa, qui a quitté officiellement Rennes et qui est libre de signer où il veut, avait fait un clin d’oeil à l’ ASSE. Il avait ouvertement affirmé que l’équipe de Jean-Louis Gasset est celle qui avait une identité de jeu en Ligue 1. Après l’attaquant, un autre Tricolore fait un appel du pied aux Verts qualifié pour la Ligue Europa.

Josuha Guilavogui, « si je retourne en France, ce sera pour revenir jouer à l' ASSE ».

« Franchement, quand je regarde les matchs de Ligue 1, la seule équipe qui propose quelque chose, qui essaie de créer une identité dans le jeu, je trouve, c’est l’ ASSE. Il y a l’intention de jouer, de prendre son temps, de créer le déséquilibre… », avait apprécié Hatem Ben Arfa, dans une interview dans L’Équipe.

Et parlant toujours de l’identité de jeu des Stéphanois, le Tricolore avait avoué qu’il « faut du temps, il faut les joueurs pour la mettre en place, mais il insiste : « l’équipe intéressante à ce niveau-là, c’est notamment Saint-Étienne ».

Après l’appel du pied du joueur de 32 ans libre, un autre international français n’écarte pas la possibilité de rejoindre les Verts. Ce dernier est d’ailleurs un ancien de la maison, puisqu’il a été formé à l’ ASSE (2005-2009) et y a été lancé (2009-2013), avant de s’exiler à l’étranger. Il s’agit notamment de Josuha Guilavogui qui est sous contrat avec le VfL Wolfsbourg jusqu’en juin 2023.

Interrogé en exclusivité par But Football Club, le milieu défensif a laissé entendre qu’il ne jouerait pas ailleurs que chez les Verts s’il décide de revenir en France.

« On ne sait jamais de quoi demain est fait. Si je retourne en France, ce sera pour revenir jouer à l' ASSE. Je ne me vois pas ailleurs qu’à Saint-Étienne », a répondu le joueur de 28 ans à la source.

« C’est le club qui m’a révélé. J’y suis arrivé à l’adolescence pour y partir quand j’avais 23 ans. C’est ici que je me suis construit. J’ai encore des contacts avec Loïc Perrin, Stéphane Ruffier ou encore Jessy Moulin.

J’ai rarement vu dans ma carrière un public comme celui de l’ ASSE. Si le club est aujourd’hui européen, c’est encore une fois grâce à ses supporters », a expliqué Guilavogui.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp