FC Nantes : Enfin une bonne nouvelle pour Waldemar Kita !

Waldemar Kita​, président du FC Nantes.

Contesté par une partie des supporters du FC Nantes, Waldemar Kita a été très secoué la saison dernière. Avant le début de l’exercice 2019-2020, le président des Canaris soupçonné un temps de fraude fiscale a enfin une bonne nouvelle.

Waldemar Kita​, président du FC Nantes, élu au sein du Conseil d’administration de la LFP.

La Brigade Loire ne veut plus de Waldemar Kita à la tête du FC Nantes. À plusieurs reprises, le groupe de supporters ultras a demandé le départ du propriétaire des Canaris. Il évoque même le « FC Kita », relativement à la gestion du club présidé par l’homme d’affaires Franco-Polonais.

« La fin du projet de nouveau stade est aussi et surtout un véritable constat d’échec pour Waldemar Kita, qui a démontré une fois encore son incapacité à assurer le développement et la pérennité du FC Nantes », avait demandé la BL, avant de conclure : « Waldemar Kita doit désormais quitter le FC Nantes dans les meilleurs délais. Et ainsi permettre sa reconstruction dans un climat apaisé ».

Cette déclaration avait été faite par le groupe de fans des Canaris, suite à l’abandon du projet de construction du nouveau stade du FC Nantes, par la Nantes Métropole.

Avant les derniers matchs de Ligue 1, la Brigade Loire avait remis le couvert en pointant « la gestion actuelle du FC Nantes » et scandant : «  FC Kita, on n’en veut pas » ou encore : « Casse-toi, casse-toi, casse-toi, Waldemar Kita ». Ces supporters reprochent entre autres au dirigeant : « un projet sportif inexistant » et déplorent « des fans piétinés par l’arrogance ».

À côté de la colère des supporters, il y a l’épisode Emiliano Sala. Transféré à Cardiff City lors du Mercato hivernal, le buteur des Jaune et Vert est mort dans l’accident de l’avion qui le transportait au Pays de Galles, le 21 janvier. Et l’indemnité de son transfert conclu à 17 M€ est au centre d’un litige entre les deux clubs, devant la FIFA.

Sur le terrain, l’entraineur Vahid Halilhodzic a une relation très tendue avec Waldemar Kita et menace de claquer la porte.

Malgré tous ces remue-ménages au sein du FC Nantes, le patron du club a été élu au sein du Conseil d’administration de la Ligue de Football Professionnel, à l’issue de l’Assemblée Générale tenue, ce jeudi.

« Waldemar Kita, Président du FCNantes, et Bernard Joannin, Président de l'Amiens SC, sont élus membres du Conseil d'Administration de la LFP au sein du collège des clubs de Ligue1 Conforama », a informé la Ligue.

Une bonne nouvelle, enfin, pour le boss des Canaris.


Par ALEXIS
Publié le 06 juin 2019 à 17:15 | mis à jour le 06 juin 2019 à 17:15

Facebook
Twitter
email
Whatsapp